Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Ankara ferme trois agences de presse, 16 chaînes et 45 journaux suite au putsch

© AFP 2021 OZAN KOSEJournal Zaman
Journal Zaman - Sputnik France
S'abonner
Les autorités turques ont fermé trois agences de presse, 16 chaînes de télévision, 23 chaînes de radio, 45 journaux et 15 magazines après la tentative de coup d'Etat qui a récemment secoué le pays.
Le président turc Tayyip Erdogan examine une garde d'honneur à son arrivée au Parlement turc à Ankara, en Turquie - Sputnik France
Turquie: les autorités révèlent le nombre de participants au putsch

D'importantes purges se poursuivent en Turquie et se focalisent maintenant sur la sphère médiatique. Selon CNN Turk, la liste des médias bouclés inclut entre autres l'agence de presse Cihan, les chaînes de télévision STV et Kanalturk et les journaux Zaman et Taraf.

Le 15 juillet, des militaires turcs ont tenté de perpétrer un coup d'Etat dans le pays. Après l'échec du putsch, les forces de l'ordre ont interpellé plus de 6.000 personnes, y compris des officiers généraux et des officiers supérieurs.

Drapeaux turcs - Sputnik France
La Turquie suspend la Convention européenne des droits de l'homme

Selon Ankara, la rébellion avortée a fait 290 morts, dont 190 civils et 100 putschistes, ainsi que plus de 1.400 blessés. Les autorités soupçonnent Fethullah Gülen, prêcheur islamique et opposant, résidant actuellement à Saylorsburg (Pennsylvanie, Etats-Unis), d'avoir organisé la tentative de coup d'Etat et exigent son extradition, alors que ce dernier dément toute implication.

Suite au putsch avorté, de multiples institutions en Turquie subissent des purges intérieures importantes sur fond de soupçons d'implication dans la rébellion. Les autorités ont suspendu, interpellé ou placé en détention plus de 60.000 militaires, policiers, magistrats, enseignants, fonctionnaires et autres personnes dans les jours qui ont suivi l'échec du coup d'Etat.

Le 19 juillet, le régulateur turc des médias audiovisuels avait retiré leur licence à de nombreuses chaînes de télévision et de radio soupçonnées de soutenir le réseau du prédicateur Fethullah Gülen. Ce mercredi, la justice turque a émis des mandats d'arrêt contre 47 ex-employés du quotidien Zaman.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала