Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

De jeunes Turcs en colère près de la base aérienne d'Incirlik

© REUTERS / Alkis KonstantinidisSupporters of Turkish President Tayyip Erdogan shout slogans on the back of a truck during a pro-government demonstration on Taksim square in Istanbul, Turkey, July 16, 2016.
Supporters of Turkish President Tayyip Erdogan shout slogans on the back of a truck during a pro-government demonstration on Taksim square in Istanbul, Turkey, July 16, 2016. - Sputnik France
S'abonner
Une action de protestation s'est déroulée près de la base aérienne d'Incirlik, dont les participants accusent les Etats-Unis d'avoir pris part à la tentative avortée de coup d'Etat.

Des militants de l'association des jeunes d'Anatolie ont organisé une action de protestation près de la base aérienne d'Incirlik, accusant les Etats-Unis d'être impliqués dans la tentative échouée de coup d'Etat en Turquie, annonce le journal turc Sabah.

Selon le quotidien, les militants scandaient des slogans anti-américains et appelaient les Turcs à organiser des actions similaires partout dans le pays.

Auparavant, le journal turc Yeni Safak a affirmé, se référant à une source, que l'ancien chef des forces armées américaines et otaniennes en Afghanistan, le général John Campbell, aurait soutenu les mutins et mené des pourparlers secrets avec eux.

USS Harry S. Truman - Sputnik France
Un amiral américain évoque les problèmes de la base d'Incirlik

Le 15 juillet, des militaires turcs ont tenté de perpétrer un coup d'Etat dans le pays. Après l'échec du putsch, les forces de l'ordre ont interpellé plus de 6.000 personnes, y compris des officiers généraux et des officiers supérieurs.

Selon Ankara, la rébellion avortée a fait 290 morts, dont 190 civils et 100 putschistes, ainsi que plus de 1.400 blessés. Les autorités soupçonnent Fethullah Gülen, prêcheur islamique et opposant, résidant actuellement à Saylorsburg (Pennsylvanie, Etats-Unis), d'avoir organisé la tentative de coup d'Etat et exigent son extradition.

Pourtant, bien que depuis son exil en Pennsylvanie, Fethullah Gülen ait nié toute implication, le président américain Barack Obama a prévenu qu'une éventuelle extradition du septuagénaire se ferait en conformité avec la loi américaine.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала