Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Le resto nudiste, de Londres à Paris?

S'abonner
Le restaurant britannique Bunyadi, unique en son genre, est exclusivement réservé aux nudistes. Alors qu'il s'apprête à fermer ses portes à Londres, son propriétaire, Sebastian Lyall, explore de nouvelles formules et envisage de s'implanter à Paris, comme il le confie à Sputnik.

En juin, Londres a inauguré le restaurant Bunyadi. Peu après, la liste d'attente du restaurant a atteint quelque 40.000 personnes désireuses de dîner à poil. Sa devise était de promouvoir le "bon goût du naturel", avec des gens débarrassés de leurs portables et de leurs vêtements, un éclairage atténué, des chandeliers à l'ancienne et une cheminée. Sur les tables, les plats étaient servis dans de la vaisselle en argile et les meubles étaient en bois.

"Ils l'ont aimé, absolument! Oui, Londres est un peu différent du reste de la Grande-Bretagne mais nous avons accueilli des gens, des touristes de tous les coins du monde", raconte le propriétaire. "Et ils ont apprécié le restaurant, c'est tout un créneau, je crois. Mais il s'agit plutôt d'une expérience éducative pour les clients, là ils peuvent comprendre comment on se sent dans un endroit où personne ne juge sur l'apparence".

A présent, Bunyadi s'attelle à des questions telles que la promotion d'un standard unique de beauté. En guise d'exemple, M. Lyall cite une campagne lancée dans la capitale anglaise l'année dernière demandant aux citoyens si leur corps était prêt pour la saison de baignade, jugement purement "discrétionnaire".

"Notre restaurant essaye de remédier à ce type de problèmes sociaux, même si, vous et moi, nous savons bien que les gens nous jugent, sans vêtements ou habillés", poursuit-il.

Bunyadi, le premier restaurant britannique réservé exclusivement aux nudistes - Sputnik France
La Grande-Bretagne vous invite à un dîner à poil

Bien qu'apprécié du public et poursuivant de hauts buts, l'existence de ce restaurant au goût naturel touchera à sa fin le 12 août. M. Lyall souhaite explorer de nouvelles formules afin d'améliorer le fonctionnement de son activité, et estime qu'il serait plus réussi si les gens s'y réunissaient pour prendre une boisson. Il s'agirait donc moins d'un resto que d'un club social où les vêtements seraient optionnels pour les membres.

S'il jouissait d'un financement plus important, le restaurant pourrait peut-être poursuivre son activité aujourd'hui. Mais vu les difficultés pour maintenir le bon fonctionnement d'un tel établissement, M. Lyall est enclin à considérer ce nouveau format. Ainsi, il projette d'étendre son business jusqu'à Paris, espérant que l'idée sera applaudie dans la ville de l'amour.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала