Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

L'UE sanctionne les plus grandes entreprises sidérurgiques russes et chinoises

© Sputnik . Vladimir Pesnya / Aller dans la banque de photosLe combinat russe de Novolipetsk
Le combinat russe de Novolipetsk - Sputnik France
S'abonner
L'Union européenne a introduit des taxes antidumping contre l'acier laminé à froid (LAF) provenant de Russie et de Chine.
A worker wearing protective glasses welds steel products at a heavy equipment manufacturing factory in Luoyang, Henan province in this May 1, 2013 file photo. - Sputnik France
Les aciéristes européens déclarent la guerre à Pékin

Les mesures seront appliquées d'ici cinq ans et concernent principalement des grandes aciéries telles que Severstal ou encore les combinats métallurgiques de Magnitogorsk et de Novolipetsk. Des restrictions analogues sont introduites à l'encontre d'importations en provenance de plusieurs entreprises chinoises.

La taxe la plus élevée, de 36,1%, frappe le combinat russe de Novolipetsk, Severstal a écopé de 34% et le combinat de Magnitogorsk de 18,7%. Les mesures sont imposées rétroactivement et datent de décembre 2015.

A worker walks past a pile of steel pipe products at the yard of Youfa steel pipe plant in Tangshan in China's Hebei Province in this November 3, 2015 file photo. - Sputnik France
L’acier chinois: un casse-tête bien trempé

Les sidérurgiens russes entendent contester les taxes sur leurs exportations. De plus, les représentants du combinat de Novolipetsk mettent en valeur que l'enquête de la Commission européenne a été menée avec de multiples violations. Concrètement, les données fournies par l'entreprise pour être ensuite soumises au contrôle ont été entièrement ignorées et remplacées par des informations sur d'autres compagnies et par des rapports truqués.

La décision a été prise suite à la plainte de l'Association européenne des producteurs de fer (Eurofer) qui possède 25% de la production de l'acier LAF dans l'Union européenne. Eurofer accusait les sidérurgiens russes et chinois de la baisse des prix de leur production, utilisée dans l'industrie automobile et dans la production des appareils électroménagers.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала