Records de température en Arctique

Le printemps 2016 a été le plus chaud jamais enregistré en Arctique.

Fonte des glaciers - Sputnik France
La fonte des glaciers pose une menace radioactive
L'Arctique a connu en 2016 son printemps le plus chaud depuis qu'on y effectue des relevés météorologiques, a annoncé vendredi aux journalistes le directeur de l'Institut Climat et Ecologie du Service de météo russe (Roshydromet) et de l'Académie des Sciences de Russie Sergueï Semenov.

«Le printemps dernier en Arctique a été le plus chaud de son histoire. La moyenne au mois de Juin, selon la météo russe, a égalé le record de l'année 2012. En Juillet, la température moyenne dans la région a atteint un record depuis le début de la surveillance météo», a-t-il indiqué.

Le temps extrêmement doux (plus de 30 degrés en Juillet) dans le Grand Nord a causé une épizootie chez les cerfs de la péninsule de Iamal. Selon les autorités du district autonome de Iamalo-Nénétsie, la fièvre charbonneuse a tué plus de 2.300 animaux en Iamalie rien que la semaine dernière.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала