Autorisé par l'AMA: des athlètes américains se dopent avec des stimulations électriques

© AFP 2022 CHRISTOPHE SIMONimage d`illustration
image d`illustration - Sputnik France
Une société américaine améliore les performances des athlètes au moyen de la stimulation électrique du cerveau. Pour l'instant, l’Agence mondiale antidopage (AMA) ferme les yeux.

JO de 2016 - Sputnik France
JO 2016: l'AMA critique l'absence de contrôle de dopage pour les sportifs brésiliens
Ce qui n'est pas interdit est-il permis? Une technologie visant à augmenter la performance sportive a été employée par cinq athlètes, dont trois Américains, lors de la préparation aux JO de Rio, annonce le média IEEE Spectrum.

Il s'agit d'un casque audio nommé Halo Sport et doté d'une électrode qui envoie des impulsions électriques au cerveau. Les sportifs sont censés porter l'équipement lors des entraînements, indique le média. La micropolarisation transcrânienne, technologie à l'origine du fonctionnement du casque, consiste à exercer une influence sur le cerveau d'une manière non invasive et sélective au moyen d'un courant continu de 1,5 à 2 milliampères. La procédure débouche sur l'activation d'un groupe de neurones ainsi que sur la formation des voies nerveuses, liées à l'activité physique et cérébrale de différents types.

La micropolarisation transcrânienne n'est pas à ce jour interdite par le Comité international olympique. En cause, les données contradictoires concernant son efficacité et les vifs débats qu'elle suscite dans les milieux sportifs et scientifiques.

AMA - Sputnik France
Dopage: l’AMA supprime une partie du rapport "antirusse"
L'athlète trinidadien Mikel Thomas, qui a participé à l'épreuve du 110 mètres haies aux JO de Londres en 2012 et testé lui-même le casque, avoue que dans son cas, celui-ci s'est avéré efficace. Par ailleurs, Hafsatu Kamara, une sprinteuse de la Sierra Leone, a affirmé qu'après l'utilisation de Halo Sport, elle a établi un record personnel sur 100 mètres. Trois sprinteurs américains ont également utilisé le casque, Michael Tinsley, Mike Rodgers et la pentathlète Samantha Achterberg.

Les militaires ont eux aussi manifesté leur intérêt pour la compagnie Halo Neuroscience, productrice du casque. Le secrétaire américain de la Défense a annoncé fin juin que Halo Sport serait utilisé dans le cadre d'un programme secret (Defense Innovation Unit Experimental), supposant l'implication du milieu des affaires dans les inventions pour les militaires.

 

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала