Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Député: la France n’a plus de moyen de contrôler ses frontières qui n’existent plus

© AP Photo / Thibault CamusMigrants en France
Migrants en France - Sputnik France
S'abonner
Le député RBM-FN du Gard et secrétaire général du Rassemblement Bleu Marine, Gilbert Collard, a commenté pour Sputnik l'intrusion de quelque 200 migrants aidés par l’association No borders à Menton depuis la ville italienne de Vintimille.

Vendredi quelque 200 migrants aidés par l’association No borders ont traversé sans obstacles la frontière italo-française et se sont retrouvés à Menton. Les migrants ont ensuite été arrêtés par la police française qui les a remis à l’Italie, dont la ville de Vintimille abrite toujours un millier de migrants. 

"C’est la preuve que nous n’avons aucune capacité à endiguer le flot de ce qu’on appelle les migrants: migrants à l’intérieur desquels se trouvent aussi des membres maudits de l’Etat islamique", s'est indigné dans un entretien avec Sputnik le député RBM-FN du Gard, Gilbert Collard. 

Et d'ajouter que 200 "migrants" entraient en France dans une ville fleurie qui s’appelle Menton et réussissaient à divaguer dans la ville comme ils voulaient. 

"C’est la preuve qu’on n’a plus aucun moyen de contrôler nos frontières qui n’existent plus", a relevé l'interlocuteur de l'agence. 

Selon M.Collard, il s'agit d'une invasion pure et simple.

"Comment ça s’appelle quand des gens à l’égard desquels on peut avoir des sentiments de respect quand ils sont convenables, comment ça s’appelle quand des étrangers entrent massivement en force dans un pays? Ça s’appelle une invasion", a poursuivi le député.

Selon ce dernier, l’espace Schengen aurait dû être aboli depuis longtemps. 

M.Collard signale que déjà depuis longtemps, le gouvernement français a été informé par l'Otan et même par le groupe djihadiste Etat islamique (Daech) que parmi les migrants il y aurait des terroristes. 

"Comment le pouvoir peut à ce point abandonner la sécurité des siens", s'est-il indigné.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала