Attentats en Bavière: la correspondance entre Daech et l’assaillant déchiffrée

© REUTERS / Michaela RehleLa police allemande à Ansbach suite à une explosion
La police allemande à Ansbach suite à une explosion - Sputnik France
Deux attentats revendiqués par Daech se sont produits en juillet. Un homme a attaqué plusieurs passagers avec une hache sur la ligne de chemin de fer reliant les villes de Würzburg-Heidingsfeld et d'Ochsenfurt. Peu de temps après, un demandeur d'asile s'est fait exploser, fin juillet, à Ansbach, faisant 12 blessés.

Die Site Intelligence Group zeigt den Angreifer von Würzburg - Sputnik France
Attaque à la hache: Daech met en ligne une vidéo de l'agresseur proférant des menaces
La correspondance entre Daech et les deux assaillants qui ont commis les attaques de Würzburg et d'Ansbach s'effectuait dans un chat à l'aide d'une carte sim enregistrée en Arabie saoudite, apprend-on du renseignement américain qui a réussi à déchiffrer l'entretien. Les services spéciaux allemands quant à eux ont été incapables de déchiffrer l'entretien, indique le magazine Focus, se référant à une source au sein de l'enquête.

Un contact de Daech a été en correspondance avec les deux assaillants bavarois jusqu'aux moments des attaques, a annoncé plus tôt le quotidien Spiegel.

Ainsi, le réfugié mineur afghan, auteur de l'attaque à la hache, avait reçu l'instruction de foncer dans la foule à bord d'un camion, mais il a refusé car il ne possédait pas de permis de conduire. L'homme a annoncé au coordinateur de Daech qu'il allait attaquer des gens dans un train.

Une bombe nucléaire - Sputnik France
L’Allemagne bientôt dotée de nouvelles armes nucléaires made in USA
Quant à Ansbach, Mohammad Daleel, auteur de l'attaque survenue dans la nuit du 25 juillet près de l'endroit où se tenait un festival de musique, a lui aussi été en contact avec un coordinateur de Daech peu avant l'attentat.

L'homme serait mort accidentellement, estiment les agents secrets. Il avait un sac rempli d'explosifs qu'il voulait laisser dans la foule et actionner à distance. Son contact lui aurait ordonné par chat de filmer la détonation et le chaos qui la suivrait pour envoyer ensuite la vidéo à Daech. Mais l'explosion a retenti prématurément, tuant l'homme et blessant 15 passants.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала