Des habitants d’Alep réussissent à fuir les terroristes

© Sputnik . Michael Alaeddin / Aller dans la banque de photosBâtiments détruits dans le quartier de Bani Zeid dans le nord d'Alep
Bâtiments détruits dans le quartier de Bani Zeid dans le nord d'Alep - Sputnik France
Les résidents du quartier "1070" dans la ville syrienne d'Alep, qui a été capturée par des terroristes du Front al-Nosra fin juillet, fuient afin de rejoindre les zones gouvernementales.

Alep - Sputnik France
Daech aurait utilisé du gaz moutarde près d’Alep
Les résidents de ce quartier, dont le nom s’explique par le fait qu’il est composé de "1070" appartements résidentiels, ont dû quitter leurs domiciles pour échapper à la violence des terroristes.

Dans les régions d'Alep, qui sont sous le contrôle de l'armée, les autorités ont organisé un petit camp pour ces réfugiés. Ceux qui n’ont pas reçu une place à l'abri dorment sur des matelas en plein soleil.

Un dénommé Samer qui habitait le quartier "1070" et qui a réussi à fuir a raconté à Sputnik qu’il a dû passer la nuit à la belle étoile en raison des attaques terroristes.

"C’est mieux de dormir sous le soleil brûlant que de vivre sous le joug des terroristes. Beaucoup de ceux qui ont fui la terreur n’ont pas réussi à trouver un abri, et même avec ça, ils ne veulent pas y (au quartier "1070", ndlr) retourner, car c’est trop dangereux", a raconté Samer.

Dans les zones occupées, les terroristes utilisent les civils comme boucliers humains. Pour tenir leurs positions, les djihadistes y concentrent par la force des civils. En menaçant de les tuer, les terroristes interdisent aux habitants de sortir. Ainsi, les forces gouvernementales, pour éviter de faire des victimes, arrêtent de tirer.


Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала