Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Exigeant plus de protection, des Chinois de France victimes de nouvelles agressions

© SputnikExigeant plus de protection, des Chinois de France victimes de nouvelles agressions
Exigeant plus de protection, des Chinois de France victimes de nouvelles agressions - Sputnik France
S'abonner
Suite à de multiples cas d'agression contre des Chinois dernièrement à Paris, la communauté chinoise a manifesté à Aubervilliers pour obtenir plus de protection. Au lieu de cela, certains de ses représentants ont été victimes de nouvelles agressions. La dégradation de la situation sécuritaire dans le pays bat son plein.

Pendant une manifestation organisée ce dimanche à Aubervilliers par la communauté chinoise de France pour protester contre les violences dont elle est victime, plusieurs cas d'agressions et de vols se sont produits, suite à quoi le rassemblement a pris fin. D'après une des victimes, "des gens d'apparence africaine" les auraient agressées.

Selon le communiqué de presse du comité "Stop à la violence, sécurité pour tous", la communauté chinoise insiste sur le fait qu'"aucune action concrète n'a été proposée, aucune +fiche-action+ n'a été communiquée". Et de poursuivre:

"Nous attendons des réponses plus concrètes concernant l'action policière, judiciaire, mais aussi la prévention, la médiation et le soutien aux victimes, notamment lors de l'accueil dans les commissariats."

Police à Aubervilliers - Sputnik France
Un Chinois mort à Aubervilliers, au tour du gouvernement d'agir

Il est à noter qu'auparavant, Olivier Wang, porte-parole du collectif des associations asiatiques de France, avait déjà pointé une dégradation de la situation sécuritaire dans le pays.

"La sécurité est l'affaire de tous. Le Comité invite ainsi tous les habitants, toutes les associations, tous les citoyens de tout horizon et de toutes origines à marcher ensemble contre la violence. Sécurité pour tous," lit-on dans le communiqué qui va encore organiser une grande manifestation à Paris le 4 septembre.

La mort de Zhang Chaolin, un Chinois de 49 ans, est loin d'être un cas isolé parmi les agressions contre les Chinois en France. Entre le 27 décembre 2015 et l'agression de Chaolin Zhang, le président de l'Association de l'amitié chinoise en France Hua Qin Cao a recensé près de 105 agressions de ce type au sein de sa communauté, dont la plupart dans le quartier des Quatre chemins à Aubervilliers.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала