Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Les glaces de l’Antarctique fondent

S'abonner
Le réchauffement de l'eau de mer baignant la banquise antarctique se conjugue avec la hausse des températures atmosphériques qui provoque à son tour la création de multiples lacs en surface qui menacent l'existence même des glaciers éternels.

Des milliers et des dizaines de milliers de lacs bleus font leur apparition sur la surface des glaciers de l’Antarctique sous les rayons du soleil de plus en plus chaud, un résultat du réchauffement climatique mondial et le début de la disparition des glaciers, lit-on dans un article, publié par la revue Geophysical Research Letters.

Le réchauffement des courants baignant la base de la banquise antarctique se conjugue avec la hausse des températures atmosphériques qui provoque la création de lacs en surface de la calotte continentale, alors que la descente des eaux dégelées jusqu’à la base des couches de glace continentale et le glissement de masses considérables vers la mer amènent à l’effondrement dans la mer de falaises de glace.

Les chercheurs de l'Université du Massachusetts préviennent que le réchauffement qui se poursuit à grande vitesse depuis le début des années 1980 réduit la banquise à un rythme de 13,4% par décennie et donnent l'alerte face à la fonte des glaces de l’Antarctique.

Antarctique - Sputnik France
La couche de glace de l'Antarctique croît plus vite que ses glaciers ne fondent

Dans ce contexte, on se souvient de la fonte des glaciers du Groenland qui se poursuit sans discontinuer depuis les années 1990. Les données collectées illustrent des variations rapides d’année en année des pertes de glace, ce qui montre à quel point le Groenland répond rapidement à des changements de température. Selon les scientifiques, rien qu'entre 2011 et 2014, les glaciers du Groenland ont perdu plus de 1.000 milliards de tonnes de leur masse.

Certes, il est encore prématuré de parler de la disparition des glaciers de l’Antarctique, mais la vitesse des changements y est vraiment impressionnante, et tout indique que ce continent n'est plus à l'abri du réchauffement climatique frappant toute la planète.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала