Ville-hôte des JO-2024: les USA victimes de leur hystérie antirusse?

Le CIO pourrait rejeter la candidature américaine pour l'organisation des JO-2024 en raison de la campagne antirusse menée par le pays autour du scandale de dopage, suite à laquelle plusieurs athlètes russes ont été exclus des JO de Rio.

En septembre 2017 lors de la session du Comité international olympique (CIO) à Lima, au Pérou, l'organisation élira la ville qui accueillera les Jeux olympiques d'été de 2024. Parmi les quatre villes en compétition pour organiser les Jeux figurent Budapest, Paris, Rome et Los Angeles.

JO 2016 de Rio - Sputnik France
La Russie, grande vainqueure des JO de Rio, envers et contre tout

Cependant, selon des sources de l'agence Reuters, la candidature de Los Angeles risque de faire face à un vote de protestation de la part de certains membres du CIO agacés par le rôle que les Etats-Unis ont joué dans les accusations de dopage lancées contre les sportifs russes.

L'agence indique que plusieurs membres du CIO, qui ne représentent pas la Russie, ont déclaré que l'implication des Etats-Unis dans le scandale accusant de nombreux sportifs russes de dopage a assombri les attentes concernant les Jeux olympiques 2016 de Rio de Janeiro.

Usain Bolt lors de la finale du 200m - Sputnik France
JO de Rio: compétition sportive ou foire aux bourdes?

Le comportement des Etats-Unis a provoqué un sentiment anti-américain au sein de l'institution et a jeté une ombre sur le CIO.

Les membres de la Fédération russe d'athlétisme, ont été suspendus de JO 2016 de Rio par l'Association internationale des fédérations d'athlétisme (IAAF) sur fond de scandale de dopage provoqué par la publication du rapport de la commission de l'Agence mondiale antidopage.

L'IAAF n'a repêché que la seule Darya Klishina, sauvée par le fait qu'elle est basée depuis des mois en Floride, aux Etats-Unis.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала