Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

DCNS affirme être victime d'un vol de données et non d'une fuite

© AFP 2021 LIONEL BONAVENTUREDCNS
DCNS - Sputnik France
S'abonner
Les sources soulignent que les règles de détention des documents du constructeur naval militaire DCNS étaient très complexes et rejettent la faute sur un certain "ancien salarié français d'un sous-traitant de DCNS licencié", sans pourtant donner son identité, affirmant que de leur côté, aucune négligence n'a été révélée.

La France et l'Inde ont ouvert mercredi une enquête à la suite de la révélation par le quotidien The Australien de la diffusion de 22.000 pages de documents concernant les six sous-marins construits par DCNS pour l'Inde.

"Ce n'est pas une fuite, c'est un vol, une malveillance", a expliqué la source, citée par Reuters. 

INS Kalvari, un de six sous-marins Scorpene est mis à l'eau à Mumbai, Inde - Sputnik France
Sous-marins Scorpene: l'Inde demande à la France d'enquêter sans tarder

"On n'a pas pu identifier une négligence de la part de DCNS, on a plutôt identifier une malhonnêteté individuelle", a-t-elle ajouté.

Les documents, selon cette source, ont très probablement été volés par un ancien salarié français d'un sous-traitant de DCNS licencié pour faute assurant la formation en Inde de l'utilisation des sous-marins.

La source n'a pas identifié cette société sous-traitante.

A ce stade, les données volées concernent le mode d'emploi des sous-marins et il paraît très improbable que des documents classifiés aient été volés, les règles pour leur détention étant très complexes, a ajouté la source.

DCNS s'est refusé à tout commentaire tandis que le ministère de la Défense n'était pas immédiatement disponible. 

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала