Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Poutine et Erdogan se rencontreront lors du sommet du G20 en Chine

© Sputnik . Sergei Guneev / Aller dans la banque de photosРабочий визит В.Путина вТурцию
Рабочий визит В.Путина вТурцию - Sputnik France
S'abonner
Vladimir Poutine et Recep Tayyip Erdogan se sont mis d'accord de se rencontrer en septembre en Chine. Ils ont également évoqué l'opération militaire turque dans le nord de la Syrie ainsi que la normalisation des relations turco-russes.

S-400 - Sputnik France
L'Otan n'est pas un obstacle, Ankara veut l'armement russe
Lors d'une conversation téléphonique vendredi, les présidents russe et turc Vladimir Poutine et Recep Tayyip Erdogan ont convenu de se rencontrer les 4 et 5 septembre dans la ville chinoise de Hangzhou en marge du sommet du G20, selon l'Agence Anadolu citant une source dans l'administration présidentielle turque.

Selon la source, les parties ont également convenu de fournir de l'aide humanitaire dans la ville syrienne d'Alep. Le président turc a informé son homologue russe sur les progrès de l'opération turque dans le nord de la Syrie et a souligné l'importance de la lutte conjointe contre le groupe terroriste Etat islamique et d'autres organisations terroristes.

En outre, les deux dirigeants ont discuté de la normalisation des relations russo-turques.

Rencontre Poutine-Erdogan en Russie - Sputnik France
Rencontre Poutine-Erdogan en Russie : normalisation confirmée
Le 9 août, une rencontre entre les présidents de la Russie et de la Turquie, Vladimir Poutine et Recep Tayyip Erdogan, la première depuis la crise dans les relations bilatérales, s'est tenue à Saint-Pétersbourg. Le résultat principal des négociations est le redémarrage des relations entre Moscou et Ankara après l'incident du Su-24 abattu.

MM.Poutine et Erdogan se sont déclarés disposés à rétablir la coopération tous azimuts. La partie russe a notamment confirmé son intention de lever par étapes les mesures économiques spéciales et d'autres restrictions à l'égard des entreprises turques. Les projets du gazoduc Turkish Stream et de la centrale nucléaire d'Akkuyu ont été dégelés. En outre, il a été décidé de reprendre les vols charters et de résoudre les problèmes de visas entre les deux pays. Bien que la Turquie soit membre de l'Otan, M.Erdogan a déclaré qu'Ankara était prêt à coopérer avec Moscou en matière d'industrie de défense.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала