Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

La Turquie intensifie son opération en Syrie

© AFP 2021 Bulent Kilicarmée turque
armée turque - Sputnik France
S'abonner
Alors qu'Ankara envoie du matériel de guerre supplémentaire en Syrie, ses alliés locaux envisagent d'expulser Daech des territoires au nord de la ville d'Alep le long de la frontière turco-syrienne.

L'armée turque - Sputnik France
"La Turquie remplace Daech par d'autres terroristes à Alep"
La Turquie a envoyé jeudi un nouveau convoi de blindés en territoire syrien, au lendemain d'une offensive éclair des rebelles syriens qu'elle a soutenue et qui a permis de reprendre au groupe Etat islamique (EI) la localité de Jarablus, près de la frontière, rapporte l'AFP.

Dix chars, dix véhicules blindés de transport de troupes, des ambulances ainsi que des engins lourds ont franchi la frontière à la hauteur de la localité turque de Karkamis (sud-est) et sont entrés sur le sol syrien, où l'on entendait sporadiquement des rafales et des explosions, selon un photographe de l'AFP sur place.

Jeudi, en quelques heures seulement, lors de cette opération baptisée "Bouclier de l'Euphrate" (du nom du fleuve voisin) des centaines de rebelles syriens appuyés par l'aviation et les chars turcs ont pris Jarablus (nord de la Syrie, dans la province d'Alep).

troupes turques - Sputnik France
L'opération turque en Syrie "ne vise pas Daech mais les Kurdes"
De son côté, l'opposition syrienne kurde accuse Ankara de vouloir utiliser l'opération à Alep comme un atout politique. Selon Reizan Hedu, homme politique kurde et membre du Parti de l'union démocratique (PYD), en faisant appel à des groupes comme "Nour al-Din al-Zenki" la Turquie cherche à remplacer les djihadistes de Daech par d'autres terroristes.

Dans un avenir proche, les combattants syriens ayant participé à l'opération à Jarablus  envisagent d'avancer de 70 kilomètres vers l'est de la Syrie, le long de la frontière turco-syrienne et au nord de la ville d'Alep, et également de libérer les territoires en question, a déclaré le commandant de la brigade Sultan Mourad cité par Reuters. Selon lui, le groupe essaiera d'éviter d'engager dans des batailles avec des groupes kurdes même s'il y est prêt. 


Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала