Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Erdogan poursuivra son opération en Syrie jusqu'à l'élimination de la menace kurde

© Turkish Presidential Press OfficeRecep Tayyip Erdogan
Recep Tayyip Erdogan - Sputnik France
S'abonner
Le président turc Recep Tayyip Erdogan a déclaré que l'opération "Bouclier de l'Euphrate", que les forces armées turques mènent dans le nord de la Syrie, se poursuivrait jusqu'à ce que la menace que les Unités de protection du peuple (YPG) font peser sur Ankara soit annihilée.

"Nous allons lutter contre le groupe terroriste Etat islamique à Jarablus (nord de la Syrie, ndlr) à Bashiqa (nord de l'Irak, ndlr) et dans d'autres endroits le cas échéant", a lancé le numéro un turc.

Selon lui, la Turquie est également déterminée à lutter contre le Parti de l'union démocratique (PYD), un parti kurde de Syrie qu'Ankara accuse d'être associé au Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK), qualifié de terroriste en Turquie.

"Notre opération dans le nord de la Syrie se poursuivra jusqu'à ce que nous ne déracinions cette organisation terroriste séparatiste", a déclaré M.Erdogan.

Il a ajouté que les habitants de Jarablus regagnaient leurs foyers après que les combattants de l'Armée syrienne libre (ASL, d'opposition) soutenue par l'armée turque avaient libéré la ville des djihadistes de Daech.

armée turque - Sputnik France
La Turquie subit ses premières pertes en Syrie
Auparavant, la partie turque a enregistré ses premières pertes lors de l'opération "Bouclier de l'Euphrate" lancée dans le nord de la Syrie. Ainsi, un soldat turc a été tué samedi dans une attaque à la roquette menée par des membres du Parti de l'Union démocratique (PYD), la principale milice kurde de Syrie, contre deux chars de l'armée turque, rapporte Ankara. Trois autres soldats ont été blessés.

Des dizaines de blindés et des centaines d'hommes sont mobilisés dans le cadre de l'opération turque "Bouclier de l'Euphrate" qui a été initiée mercredi et qui vise à la fois le groupe djihadiste Etat islamique (EI, Daech) et les milices kurdes.

Damas a qualifié les actions d'Ankara de violation de sa souveraineté.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала