Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Les petits Français quittent leur camp de vacances criméen le cœur serré

© Sputnik . Sergey Anashkevich / Aller dans la banque de photosCrimée
Crimée - Sputnik France
S'abonner
Les écoliers français sont venus en Crimée pour passer leurs vacances dans la colonie de vacances d'"Artek" malgré l'opposition de la République et de Kiev. Et ce n'était pas en vain: d'après les petits Français, ce voyage est une des meilleures choses qu'ils n'aient jamais vécues.

Le Centre international pour les enfants Artek en Crimée - Sputnik France
Des enfants français ravis de passer leurs vacances dans le camp russe d'Artek
Ces vacances au bord de la mer Noire, dans le célèbre camp de vacances pour enfants d'Artek resteront gravées dans la mémoire de ces jeunes Français. Ce camp est pour eux une véritable maison internationale sans aucune barrière, ni même de langue. Malgré tout, un petit dictionnaire contenant une vingtaine de phrases était à la disposition des enfants dans la salle commune — suffisant pour se faire des amis.

Un des écoliers français, Adam Victor, confie qu'il est venu pour regarder la Crimée et la Russie:

"C'est très cool, très amusant ici. J'ai aussi trouvé un pote. C'est mon frère maintenant. Il y a aussi beaucoup de filles." 

Russian Regions. Crimea - Sputnik France
La délégation de parlementaires français est de retour en Crimée
Ce voyage aurait pu ne pas avoir lieu: la partie ukrainienne a essayé par tous les moyens d'effrayer les parents de ces enfants français. "Des amis" inconnus les ont appelés sur leurs portables et leur ont raconté les "conditions insupportables" de la vie à Artek. En vain: la mère de Gueye, par exemple, était tout à fait au courant de la restauration des lieux opérées après 23 ans d'appartenance à l'Ukraine, et était informée du fait que la Crimée est une région paisible.

Rebekka Gueye:

"J'ai bien aimé. Je suis venue ici parce que ma mère a entendu parler d'Artek par une amie qui l'avait déjà visité en tant qu'une membre de la délégation française."

Des fonctionnaires français ont recommandé à certains parents de ne pas participer à ce projet pour des raisons politiques. Pourtant, 22 enfants français ont fait le voyage jusqu'en Crimée.

​Un des écoliers, Lorenzo Frère, raconte que pour marquer l'amitié franco-russe, ils ont appelé leur équipe la "Triple-Entente":

"On a dessiné des personnages dans les couleurs de nos drapeaux. Cela veut dire que nous sommes des amis — et les enfants russes, et les Français, et notre équipe s'appelle la "Triple-Entente". Puisqu'à l'époque de la Grande guerre, il y avait une union franco-russe qui portait ce nom."

Les parents suivront-ils l'exemple de leurs enfants?

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала