Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

9.000 enfants réfugiés portés disparus en Allemagne depuis le début de l’année

© AFP 2021 DENIS CHARLETDes enfants réfugiés
Des enfants réfugiés - Sputnik France
S'abonner
Disparus après leur arrivée en Allemagne, tel est le destin de presque 9.000 enfants et adolescents réfugiés. Ils sont arrivés sans leurs parents et proches, et les centres d’accueil ne parviennent plus à les trouver. Depuis le début de l’année, le nombre de tels cas a presque doublé, rapportent les médias locaux.

Santorini, Greece - Sputnik France
Des réfugiés arrivent, la Grèce sur le point d'éclater?
Dans la plupart des cas, écrit le journal Neue Osnabrücker Zeitung (NOZ), les mineurs se déplacent à travers le pays pour rejoindre leur famille ou leurs amis, sans que leur nom soit supprimé des bases de données nationales pour les personnes disparues.

Quoi qu'il en soit, le nombre de tels cas a presque doublé en Allemagne depuis le début de l'année 2016.

Notamment, le 1er juillet, l'Office fédéral de police criminelle (BKA) a rapporté la disparition de 8.991 enfants et adolescents réfugiés, ce qui dépasse largement les chiffres annoncés pour l'année 2015 dans son intégralité. Selon le rapport de la BKA, l'âge de la plupart des mineurs disparus varie entre 14 et 17 ans.

"A l'heure actuelle, la BKA ne dispose pas de données concrètes sur le nombre d'enfants qui auraient pu tomber sous la main de criminels potentiels", précise une porte-parole de l'Office. "Il est également possible que les enfants soient partis de leur propre gré pour rejoindre leurs parents, leurs proches ou leurs amis, qui résident en l'occurrence dans d'autres villes allemandes ou à l'étranger."

Enfants-réfugiés - Sputnik France
Sauver les réfugiés de la faim, c’est très simple!
D'après le journal, à chaque fois qu'un enfant ou un adolescent rejoint ainsi sa famille ou ses amis, il est extrêmement rare que les autorités allemandes en soient informées convenablement. C'est pourquoi les bases de données nationales pour les personnes disparues regorgent d'informations qui ne sont plus pertinentes depuis longtemps.

"Il arrive également que les services d'accueil ne parviennent pas à établir l'identité des mineurs concernés, ces derniers se déplaçant sans papiers d'identité", poursuit la BKA. "En outre, les différentes orthographies d'un même nom prêtent, elles aussi, à confusion."

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала