Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

L'opposition radicale a empêché l'acheminement de l'aide humanitaire à Alep

© Sputnik . Mikhail Voskresensky / Aller dans la banque de photosБрифинг официального представителя МИД России М. Захаровой
Брифинг официального представителя МИД России М. Захаровой - Sputnik France
S'abonner
L'opposition radicale syrienne a posé des conditions inacceptables à l'opération humanitaire de l'Onu à Alep.

Dans une région assiégée de la Syrie - Sputnik France
Onu: près de 800.000 habitants syriens ont reçu une aide humanitaire
Le ministère russe des Affaires  étrangères condamne résolument la démarche de l'opposition syrienne qui a fait échouer l'acheminement de l'aide humanitaire à Alep, a déclaré la porte-parole de la diplomatie russe Maria Zakharova dans un communiqué.

"Nous condamnons résolument l'action inhumaine de l'opposition radicale syrienne qui a fait échouer l'opération humanitaire toute préparée de l'Onu destinée à la ville d'Alep. L'opposition djihadiste a commencé à poser au dernier moment des conditions inacceptables et irréalistes à leur accord de faire passer un convoi tout prêt de camions transportant une aide humanitaire. Cette démarche démonstrative et effrontée dévoile avec toute l'évidence le vrai visage de ces soi-disant lutteurs pour le peuple syrien qui ne se gênent pas de profiter de la situation humanitaire difficile pour atteindre leurs objectifs destructeurs", indique le communiqué publié sur le site officiel du ministère russe des Affaires étrangères.

Assiégée et bombardée, la grande métropole du nord de la Syrie autrefois deuxième ville du pays est coupée en deux. A l’ouest, les quartiers du régime, en face à l’est les quartiers rebelles sont complètement encerclés par les forces gouvernementales. Entre 200 000 et 400 000 civils qui vivent dans les zones insurgées subissent cette situation de siège.

Il est à noter que la Russie et le gouvernement syrien poursuivent une opération humanitaire de grande envergure dans différentes régions de la Syrie.

Rappelons qu’une trêve est en vigueur en Syrie depuis le 27 février dernier. Elle ne concerne toutefois pas les djihadistes de l'Etat islamique, du Front al-Nosra (récemment rebaptisé Front Fatah al-Sham) et d'autres groupes considérés comme terroristes par le Conseil de sécurité de l'Onu

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала