Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Daraya, une banlieue post-apocalyptique de Damas (VIDEO)

© AFP 2021 Fadi DiraniDaraya
Daraya - Sputnik France
S'abonner
Les combattants de l'opposition armée syrienne ont quitté Daraya après avoir signé jeudi un acte de cessez-le-feu avec les troupes gouvernementales. Des civils ont aussi réussi à quitter la ville dévastée par la guerre.

Les rebelles qui ont refusé de déposer leurs armes dans le cadre du cessez-le-feu ont quitté Daraya, une banlieue de Damas, pour la province d'Idlib, située à 300 km plus au nord, a annoncé à Sputnik Samir Suleiman, porte-parole de l'armée gouvernementale syrienne.

"1.106 combattants qui ont refusé de déposer les armes, sont partis pour la province d'Idlib. Munis d'armes légères, ils ont rejoint les groupes armés locaux. 298 rebelles ont rendu leurs armes et se sont adressés aux institutions appropriées qui les aideront à retourner à la vie civile", a indiqué M.Suleiman.

Il y avait des ressortissants étrangers parmi les hommes partis pour Idlib. Conformément à une condition du cessez-le-feu formulée par les rebelles, les troupes gouvernementales devaient laisser partir les cars pour Idlib via Homs, sans les fouiller, a expliqué à Sputnik un représentant du Croissant rouge.

© Sputnik . Michael Voskresensky / Aller dans la banque de photosDaraya, banlieue de Damas
Daraya, banlieue de Damas - Sputnik France
Daraya, banlieue de Damas

Certains combattants ont brûlé leurs maisons avant de partir pour détruire les objets permettant de les identifier et d'établir leur participation aux groupes armés de l'opposition. Il s'agit de papiers d'identité, de moyens de communication, d'effets personnels et d'autres pièces à conviction.

© Sputnik . Michael Allaedin / Aller dans la banque de photosDaraya, banlieue de Damas
Daraya, banlieue de Damas - Sputnik France
Daraya, banlieue de Damas

Les militaires syriens déminent actuellement les routes et les voitures piégées à Daraya.
Le montant du préjudice porté à la ville n'a pas encore été établi.

Selon les médias syriens, qui ont annoncé l'accord de cessez-le-feu conclu par l'opposition et l'armée gouvernementale le 25 août dernier, près de 700 combattants et de 4.000 civils devaient quitter Daraya. En vertu de l'accord, les combattants devaient déposer leurs armes lourdes et de moyen calibre, et rejoindre la région d'Idlib, un fief de l'opposition contrôlé par la coalition Jeich Al-Fatah ("l'Armée de la conquête"), dominée par des groupes islamistes radicaux.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала