Cazeneuve à Calais pour poursuivre le démantèlement de la "jungle"

© AFP 2022 PHILIPPE HUGUENCalais
Calais - Sputnik Afrique
Le ministre de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve, attendu ce vendredi à Calais, annonce dans une interview au quotidien Nord Littoral la poursuite du démantèlement du camp des migrants de Calais ainsi que des renforts policiers et la création de places d'hébergement.

Migrants stand near a city sign along a road near the makeshift camp called The New Jungle in Calais, France, August 19, 2015 - Sputnik Afrique
Jungle de Calais, entre ras-le-bol des professionnels et désespoir des migrants
"Nous avons déjà procédé au démantèlement de la zone sud (…) et nous avons déjà commencé celui de la zone nord (…) Mon intention est bien de poursuivre avec la plus grande détermination. Cela doit se faire par étapes, en commençant par créer davantage de places d'hébergement en France pour désengorger Calais", déclare notamment le ministre.

Bernard Cazeneuve ne fixe pas de calendrier et dit attendre la décision du Conseil d'Etat, saisi à la suite d'une décision de justice qui refuse à l'Etat de supprimer les petits commerces et lieux de restauration situés à l'intérieur du plus grand bidonville de France.

Le ministre de l'Intérieur veut accompagner le démantèlement du camp de Calais par la création de places d'accueil et d'hébergement supplémentaires pour offrir une solution aux migrants, une politique déjà mise en place depuis plusieurs mois.

Calais, Jungle - Sputnik Afrique
Calais: près de 7.000 migrants vivent dans la "Jungle"
La maire de Calais a clairement mis en doute l'efficacité d'un tel processus: "l'expérience a été faite dès le début de cette année (allusion au démantèlement de la zone sud, ndlr) et on a doublé le nombre de migrants. Cela veut dire que, si on accepte cette situation et bien dans 6 mois, ce n'est pas 9.000 migrants, c'est 15.000 migrants que l'on aura. Vous comprenez que le ministre de l'Intérieur doit faire face seul à ses responsabilités", a-t-elle lancé.

"Nous sommes déterminés tous à demander ce démantèlement mais pas de la façon dont il semble l'annoncer ou la façon dont c'est annoncé dans la presse", a-t-elle insisté, se référant à une action des acteurs socio-économiques du Calaisis lundi matin, prévoyant de bloquer l'autoroute autour de Calais pour réclamer ce démantèlement.

Le ministre de l'Intérieur doit rencontrer vendredi après-midi les responsables de ce collectif, ainsi que les élus locaux, dont Mme Bouchart, et les forces de l'ordre.

La population de la "Jungle" de Calais s'élève à 6.900 personnes selon la préfecture, quelque 9.000 selon des associations, soit une augmentation de 50% depuis la mi-juin.

 

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала