Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Le secret de l'accueil glacial réservé à Obama en Chine révélé

© REUTERS / Jonathan ErnstBarack Obama trifft zum G20-Gipfel in Hangzhou ein
Barack Obama trifft zum G20-Gipfel in Hangzhou ein - Sputnik France
S'abonner
Samedi, les publications de la presse concernant l'accueil frisquet accordé à Barack Obama en Chine où il s'est rendu pour le sommet du G20 ont fait le tour de la Toile. Aujourd'hui, un diplomate chinois a clarifié la situation.

Le président américain Barack Obama arrive pour le sommet du G20 à Hangzhou - Sputnik France
Sommet du G20: un accueil chinois frisquet pour Barack Obama
Les images et les vidéos prises samedi à l'aéroport de Hangzhou ont attiré toute l'attention des médias. "Pas de tapis rouge pour l'arrivée de Barack Obama au G20?", s'étonnait la presse.

Effectivement, dans les vidéos diffusés, on voyait le leader américain non seulement être privé du tapis rouge auquel tous les autres dirigeant ont eu droit, mais aussi sortir par l'arrière de l'avion.

Or, se référant à une source diplomatique chinoise South Chine Morning Post clarifie la situation (ou essaie de se justifier afin de réparer la situation confuse qui s'est créée).

"La Chine met une échelle d'embarquement à la disposition de tous les chefs d'Etat. Mais la partie américaine n'était pas satisfaite que le conducteur ne parle pas anglais et ne puisse comprendre toutes les instructions relatives à la sécurité données par des représentants américains. Pour cette raison, la Chine a proposé de faire venir un traducteur qui aurait pu s'asseoir derrière le conducteur, mais les Etats-Unis ont décliné cette proposition. En outre, ils ont insisté qu'il n'avait pas besoin de l'échelle fournie par l'aéroport", a déclaré la source.

La source ne donne cependant pas d'explication sur une série d'autres incidents ayant accompagné l'arrivée du président US.

Rappelons que lorsque M.Obama a serré la main à un groupe de dignitaires chinois sur le tarmac, un fonctionnaire chinois a crié en direction des journalistes de la Maison Blanche pour les faire reculer.

Le président russe Vladimir Poutine - Sputnik France
Poutine offre à Xi une grande boîte de glace russe
Ensuite, un autre officiel a fait des remontrances à la conseillère à la sécurité nationale des Etats-Unis, Susan Rice, qui ne se trouvait apparemment pas au bon endroit.

Quand un représentant de Washington a expliqué au fonctionnaire chinois que la presse avait été autorisée à enregistrer l'arrivée d'Obama, le responsable chinois s'est écrié: "C’est notre pays! C’est notre aéroport!". 

L'hôte de la Maison-Blanche a ensuite déclaré qu'il ne fallait pas surestimer ce qui s'est passé à l'aéroport.

Barack Obama est à Hangzhou pour assister au Sommet du G20 qui se tient les 4 et 5 septembre.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала