Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Manille s'inquiète de la présence accrue de navires chinois en mer de Chine méridionale

S'abonner
Les autorités philippines ont fait part de leur inquiétude et exigé des explications à l'ambassadeur de Chine suite au constat de l'augmentation de la présence de navires chinois près du récif de Scarborough.

Un avion des forces aériennes philippines survolant la zone du récif de Scarborough en mer de Chine méridionale a enregistré samedi une augmentation du nombre de bâtiments chinois, a affirmé le ministre philippin de la Défense Delfin Lorenzana, cité par Reuters.

"Non loin de Scarborough, il y avait quatre navires chinois de garde-côtes et six autres bâtiments, dont des barges. La présence d'un grand nombre de navires qui n'appartiennent pas aux garde-côtes suscite de sérieuses préoccupations", a déclaré le ministre.

Mer de Chine méridionale - Sputnik France
Mer de Chine méridionale: Obama veut faire céder Pékin
L'ambassade de Chine à Manille n'a pas commenté ces propos.

En avril, des sources proches de la Marine de l'armée populaire de libération (Marine chinoise) ont révélé que la Chine planifiait d'entamer des travaux sur le récif de Scarborough afin d'y construire une piste d'atterrissage, initiative qui aurait un effet négatif sur la sécurité de la région, selon le ministre philippin de la Défense.

Mer de Chine méridionale - Sputnik France
Mer de Chine méridionale: l'Australie exhorte la Chine à céder

La Chine et plusieurs autres Etats voisins, à savoir le Japon, le Vietnam et les Philippines, se disputent les frontières maritimes et les zones de responsabilité en mer de Chine méridionale. Concrètement, le récif de Scarborough, groupe de rochers, de petites îles et de récifs, est considéré par Manille comme sa propriété.

La Chine avait proclamé une "zone d'identification de défense aérienne" (Adiz) en 2013 sur une grande partie de la mer de Chine orientale, entre la Corée du Sud et Taïwan, suscitant l'ire de la communauté internationale.

En janvier 2013, les Philippines ont engagé une procédure devant la Cour d'arbitrage internationale demandant de reconnaître comme invalide la soi-disant "ligne en neuf traits" qui détermine les revendications frontalières de Pékin. La Chine insiste sur le fait que la Cour de La Haye n'est pas compétente en matière de règlement des différends territoriaux

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала