En Belgique, des pétards sèment la panique dans une gare

Les passagers de la gare de Bruges ont pris la fête de départ d'un conducteur de train partant à la retraite pour un attentat.

L’explosion de pétards a causé quelques frayeurs aux voyageurs présents sur un quai de la gare de Bruges. La fête que les collègues d'un conducteur de train avaient organisé pour son départ en retraite a été prise pour un attentat, rapportent les médias belges.

Police belge - Sputnik Afrique
La Belgique a versé 50.000 € aux auteurs des attaques de Paris et de Bruxelles

Quand le conducteur est arrivé à la gare après son dernier parcours, ses collègues l'ont salué avec des pétards, selon la tradition des conducteurs de trains belges. Après avoir entendu ces explosions, les passagers ont pris peur et ont quitté le quai dans un accès panique. 

"Cette réaction est tout à fait normale dans le contexte actuel. Nous leur présentons nos excuses pour cet incident", a déclaré Bart Crols, porte-parole de la Société nationale des chemins de fer belges (SNCB) en commentant cet incident.

Une double explosion s'est produite le 22 mars au matin dans le hall des départs de l'aéroport de Bruxelles. Une troisième explosion a eu lieu un peu plus tard dans un wagon de métro à la station de Maelbeek. Cette vague d'attentats a été revendiquée par le groupe terroriste Daech (Etat islamique ou EI).

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала