Plus de peur que de mal: oubli préoccupant dans une centrale nucléaire chinoise

© ChNPPUne centrale nucléaire chinoise, image d'illustration
Une centrale nucléaire chinoise, image d'illustration - Sputnik Afrique
Après des accidents survenus ces dernières années dans plusieurs centrales nucléaires, la question de sécurité nucléaire reste particulièrement sensible. Pendant trois mois, le système d'alarme contrôlant le niveau de radiation d'un réacteur en Chine n’a pas fonctionné, ce qui aurait pu être lourd de conséquences…

Déchets radioactifs de Fukushima - Sputnik Afrique
Cinq ans après Fukushima, le Japon peine à digérer la terre contaminée
Le système d'alarme contrôlant le niveau de radiation d'un réacteur dans la ville chinoise de Shenzhen (province du Guangdong, sud) est resté éteint pendant trois mois, lit-on dans le journal South China Morning Post.

Selon le journal, un employé de la centrale nucléaire de Ling Ao s'est apeçu en mai dernier que le système d'alarme ne fonctionnait pas et que l'écran du système n'affichait aucune information. Le système a été immédiatement remis en service. La vérification a montré que le niveau de rayonnement  dans la centrale n’avait pas changé. Il s'est avéré que le système avait été débranché lors d'une opération planifiée d'entretien effectuée en février dernier, suite à laquelle les employés ont oublié de rallumer le système.

Fukushima No. 1 - Sputnik Afrique
Fukushima: la catastrophe est loin d'être terminée
Selon les responsables de la sécurité nucléaire chinois, aucun dommage n'a été causé à la centrale.

A l'heure actuelle, 30 centrales d'une puissance cumulée de 28 gigawatts fonctionnent en Chine, 24 centrales supplémentaires sont en cours de construction. Auparavant, Pékin a déclaré son intention de construire la première centrale nucléaire flottante qui devrait être mise en service en 2019.


Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала