Le flux d’étoiles près de la Voie lactée aurait été percé par la matière noire

Les astronomes ont découvert deux vides importants dans le flux d’étoiles et de la poussière s’étendant d’un amas voisin vers notre galaxie. Les scientifiques estiment que ces vides ont été formés sous la pression de la matière noire.

Les astronomes Denis Erkal, Sergueï Koposov et Vasily Belousov de l'Université de Cambridge ont présenté les résultats de leurs études consacrées à l'amas d'étoiles Palomar 5 dans un article publié dans la revue Monthly Notices of the Royal Astronomical Society accessible sur le site arxiv.org.

Une galaxie naine - Sputnik Afrique
Une galaxie composée à 99,99% de matière noire
Les scientifiques ont étudié l'amas d'étoiles Palomar 5 se trouvant non loin de notre galaxie, plus précisément à 60.000 années-lumière de son centre. Un flux d'étoiles dont la masse s'élève à près de 5.000 fois celle du Soleil commence là et s'étend sous l'influence importante de la Voie lactée.

Ces flux d'étoiles sont des structures assez simples et fragiles. Bien que les étoiles s'y trouvent en grande densité, l'interaction gravitationnelle ne parvient pas à les unir de façon importante. Il s'agit presque d'une sorte d'illusion d'un flux stable. Ainsi, cette structure peut subir des ingérences.

Lorsque les astronomes ont découvert deux endroits marqués par une densité basse, ils ont comparé les informations obtenues avec les calculs effectués auparavant. La comparaison avec les modèles déjà existants leur a permis de conclure que ce flux d'étoiles avait subi la pression de la matière noire.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала