Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Photo de la petite Vietnamienne censurée: Facebook fait machine arrière

© Sputnik . Natalia Seliverstova / Aller dans la banque de photosFacebook
Facebook - Sputnik France
S'abonner
Face à la polémique, l'administration du réseau social Facebook a fait marche arrière en rétablissant une publication de la célèbre photo "La petite fille au Napalm", qui avait été initialement censurée.

Tout commence il y a quelques semaines lorsqu'un écrivain norvégien a partagé la photo de "La petite fille au Napalm" sur Facebook. L'administration du réseau social a pris la décision de censurer l'image à cause de la nudité de la fillette. En outre, le réseau social a suspendu les comptes de plusieurs commentateurs norvégiens, dont la première ministre Erna Solberg, arguant que la publication de la photo violait les règles sur la nudité.

© AP Photo / Nick Ut, FileLa petite fille au Napalm
La petite fille au Napalm - Sputnik France
La petite fille au Napalm

"Ils doivent savoir la différence entre supprimer la pornographie enfantine et supprimer l'histoire", a déclaré Mme Solberg.

Confronté à la fronde des abonnés norvégiens, l'administration de Facebook a révisé sa décision et restauré la publication en déclarant qu'ils avaient "reconsidéré les principes de l'application des standards de la communauté dans ce cas".

Petite Vietnamienne brûlée au napalm - Sputnik France
Petite Vietnamienne brûlée au napalm: pornographique, selon Facebook
"Nous avons décidé de rétablir l'image sur Facebook là où nous sommes au courant qu'elle a été retirée", a indiqué un porte-parole du groupe, disant avoir tenu compte des réactions de sa communauté d'utilisateurs et du "statut emblématique et d'importance historique" du cliché.

La photo "La petite fille au Napalm" a été prise en 1972 par le Vietnamien Nick Ut Cong Huynh (Associated Press). Le cliché montre un groupe d'enfants qui court sur une route, au nord de Saïgon, fuyant un bombardement au napalm. Au centre, une fillette, nue, gravement brûlée, le visage tordu par la douleur. La photo a fait un tour du monde et a apporté à son auteur un prix Pulitzer, la récompense la plus prestigieuse du journalisme américain.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала