Téhéran construit une seconde centrale nucléaire avec l’aide de la Russie

© Sputnik . Valeriy Melnikov / Aller dans la banque de photosLa centrale nucléaire iranienne de Bushehr
La centrale nucléaire iranienne de Bushehr - Sputnik Afrique
Les Iraniens ont lancé la construction d’une nouvelle centrale nucléaire. Ce projet sera la deuxième centrale nucléaire réalisée en coopération avec Moscou.

L'Iran a commencé samedi la construction d'une seconde centrale nucléaire avec l'aide des ingénieurs russes. Ce projet sera réalisé en conformité avec l'accord nucléaire de 2015 (l’accord limite les stocks de produits susceptibles d'être utilisés pour fabriquer des armes atomiques), conclu entre Téhéran et les grandes puissances mondiales, rapportent les médias officiels iraniens.

Le terrorisme nucléaire doit être pris au sérieux estime l'AIEA - Sputnik Afrique
Fuite de données sur le nucléaire iranien: Téhéran accuse trois pays
La télévision publique iranienne a diffusé des photos, qui présentent des responsables iraniens et russes à la cérémonie de lancement de la construction de la deuxième unité énergétique de la centrale nucléaire Bouchehr-2.

La deuxième unité sera construite de 2016 à 2024, tandis que la troisième de 2018 à 2026. La centrale nucléaire Bouchehr-2 sera construite en conformité avec le nouveau standard de sécurité 3+ tout en utilisant de nouveaux réacteurs à eau pressurisée (REP).

En novembre 2014, la Russie et l'Iran ont signé des accords pour la construction de la deuxième et de la troisième unité énergétique de la centrale nucléaires Bushehr-2. La capacité totale prévue des deux unités devrait atteindre 2.100 mégawatts.

L'Iran exploite déjà un premier réacteur nucléaire d’une puissance de 1.000 mégawatts construit par la Russie à Bouchehr, ville côtière du Golfe.

vue générale d'une usine d'eau lourde à Arak, 320 kms au sud de Téhéran - Sputnik Afrique
L'Iran change son image nucléaire
En 2010, la Russie a construit la première unité de la centrale nucléaire de Bouchehr, dont la construction a été commencée par le groupe allemand Kraftwerk Unio A. G. en 1974. En 2012, l'unité a commencé à fonctionner à 100% de sa capacité.

La Russie possède une grande expérience dans le domaine de l’exportation de ses compétences nucléaires. En particulier, outre la centrale iranienne, la Russie modernise les réacteurs de la centrale bulgare de Kozlodouy et perfectionne les systèmes de la centrale de Metsamor en Arménie.

Aujourd'hui, la Russie est un leader mondial par le nombre d'unités nucléaires qu’elle construit à l'étranger. À l'heure actuelle, le consortium public russe Rosatom est chargé de construire 34 centrales nucléaires à l'étranger.


Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала