Lavrov veut que les USA clarifient leur attitude à l'égard du Front Fatah al-Sham

© Sputnik . Maksim Blinov / Aller dans la banque de photosMinistère des Affaires étrangères
Ministère des Affaires étrangères - Sputnik Afrique
Washington nie fermement que ses plans comprennent la protection du "Front Fatah al-Sham" en Syrie. La situation réelle sur le terrain diffère pourtant des déclarations officielles.

"Il (John Kerry, le secrétaire d'Etat américain, ndlr) nie catégoriquement que les Etats-Unis "couvrent" le Front Fatah al-Sham (anciennement Front al-Nosra, ndlr) en détournant ses propres avions et l’aviation de la coalition  internationale", a déclaré Sergueï Lavrov, ministre russe des Affaires étrangères.

Daraya, banlieue de Damas - Sputnik Afrique
Syrie: malgré le cessez-le-feu, les hostilités se poursuivent

"Je n'ai aucune raison de ne pas lui confiance, de ne pas faire confiance à sa sincérité lorsqu'il dit que +Nosra+ reste sur la liste (américaine, ndlr) des organisations terroristes", a déclaré M.Lavrov lors d'une conférence de presse avec le ministre luxembourgeois des Affaires étrangères, Jean Asselborn!

Toutefois, selon M.Lavrov, l’attitude réelle de Washington envers ce groupe terroriste est contraire à ses dires et doit être discutée très sérieusement.

"Elle (l'attitude américaine envers les terroristes, ndlr) fait l'objet d'une discussion très sérieuse avec nos partenaires américains, parce que… nous voyons ce qui se passe sur le terrain, et comment la coalition internationale bombarde avec réticence les positions du Front Fatah al-Sham", a fait savoir M.Lavrov.

Accord historique de cessez-le-feu entre la Colombie et les Farc - Sputnik Afrique
Accord historique de cessez-le-feu entre la Colombie et les Farc

Le ministre russe des Affaires étrangères a également déclaré que les Etats-Unis n'avaient toujours rien fait pour distinguer l'opposition syrienne des terroristes.

Le 12 septembre, un ensemble d'accords russo-américains forgé au cours d’une série de consultations "marathon", est entré en vigueur. La trêve devrait durer 48 heures, puis être prolongée de cinq jours. A l'issue de cette période, un Centre exécutif conjoint (CEC) doit voir le jour, ce qui prévoit que les militaires russes et américains coordonneront leurs attaques sur les positions des groupes terroristes, tels que le Front Fatah al-Sham, Daech etc. Les actions de l'aviation syrienne seront suspendues dans les  zones d'action russo-américaines.



Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала