Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Israël attaque l’armée syrienne sur le Golan

© AP Photo / Baz RatnerIsraël attaque l’armée syrienne sur le Golan
Israël attaque l’armée syrienne sur le Golan - Sputnik France
S'abonner
Dans la nuit de mardi à mercredi, de nouveaux tirs de l’armée israélienne ont touché les positions des forces gouvernementales syriennes.

A soldier of the Syrian Arab Army at an observation post at the frontline in the al-Kom village of the Quneitra province in Syria - Sputnik France
L'armée syrienne abat un avion israélien et un drone
Les tensions à la frontière israélo-syrienne continuent de grimper. L'aviation israélienne a bombardé, dans la nuit du 13 au 14 septembre, des positions de l'armée gouvernementale syrienne après la chute d'un projectile venu du territoire syrien sur la partie du plateau du Golan contrôlée par Israël.

Il s'agit notamment du cinquième échange de tirs en dix jours et du deuxième en 24 heures. Comme l'indiquent les experts, les missiles errantes devenues de plus en plus fréquentes sont liées à l'intensification des combats entre les forces syriennes et l'opposition dans les zones frontalières.

La frappe a été effectuée sur des positions d'artillerie de l'armée syrienne dans le centre du plateau du Golan, en réponse à "un projectile" tombé lundi en territoire contrôlé par Israël, sans faire de victimes, a indiqué l'armée israélienne dans un communiqué.

Le drapeau de Syrie - Sputnik France
Se déclarant agressée par Israël, la Syrie appelle l'Onu à la rescousse
Selon les médias, en une journée, au moins trois mines sont tombées côté israélien du Golan. L'incident n'a pas fait de victimes. Comme l'affirme les militaires israéliens, le plus souvent, ce type d'incident revêt un caractère involontaire. 

Après le précédent incident dans la région des hauteurs du Golan sirvenu hier, le ministre syrien des Affaires étrangères a envoyé deux lettres au secrétaire général de l'Onu et au Conseil de sécurité de l'Onu en exigeant qu'ils fassent pression sur Israël afin qu'il cesse son agression.

La diplomatie syrienne a accusé Tel Aviv de soutenir des groupes armés en Syrie, y compris le Front Fatah al-Sham (ex-Front al-Nosra) et a qualifié les actions de l'aviation israélienne dans la région des hauteurs du Golan de "soutien au moral des terroristes."

 

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала