Pékin préfère négocier avec Pyongyang plutôt que décréter de nouvelles sanctions

© AP Photo / Wong Maye-EPyongyang
Pyongyang - Sputnik France
La Chine se prononce contre les sanctions unilatérales à l'encontre de la Corée du Nord et appelle la communauté internationale à ne pas abandonner les tentatives d'engager des négociations avec Pyongyang.

Le récent essai nucléaire réalisé par le régime communiste a été au cœur d'un entretien téléphonique entre le ministre chinois des Affaires étrangères Wang Yi et son homologue japonais Fumio Kishida.

South Korean soldiers and passenger watch a TV broadcasting a news report on Seismic activity produced by a suspected North Korean nuclear test, at a railway station in Seoul, South Korea, September 9, 2016. - Sputnik France
Essai nucléaire nord-coréen: Moscou dénonce une violation du droit international
Selon le chef de la diplomatie chinoise, Pékin est tombé d'accord avec les autres pays membres du Conseil de sécurité de l'Onu sur la nécessité d'opposer une réaction au nouveau test nucléaire nord-coréen. Néanmoins, la Chine s'oppose à l'imposition de sanctions unilatérales qui n'aideront pas, selon elle, à résoudre le problème.

Contacté par l'agence Sputnik, le directeur du Centre de la stratégie russe au sein de l'Institut d'économie de l'Académie des sciences de Russie Gueorgui Toloraїa a souligné que les sanctions imposées auparavant à l'encontre de la Corée du Nord ne l'avaient pas contrainte à abandonner son programme nucléaire.

Moon Sang-Gyun - Sputnik France
Séoul met en garde contre un nouvel essai nucléaire nord-coréen
« Elles (les sanctions, ndlr) ont de toute évidence compliqué la vie de la population nord-coréenne mais n'ont aucunement freiné le programme nucléaire du pays. Au contraire, la Corée du Nord a affiché des progrès colossaux dans ce domaine au cours de ces dernières années », a indiqué l'interlocuteur de l'agence.

Selon M. Toloraїa, les sanctions témoignent de l' « impotence » de ceux qui les imposent.

« Si les pays occidentaux veulent résoudre conjointement le problème de la péninsule nord-coréenne, il faut reprendre les négociations à six », conclut l'expert.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала