Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Le commandement central US admet avoir frappé l'armée syrienne

© AFP 2021 US AIR FORCEA-10 américain
A-10 américain - Sputnik France
S'abonner
La frappe menée samedi matin par les avions de la coalition internationale contre l'armée syrienne a été un accident, a annoncé le Commandement central américain (CENTCOM).

F-16 - Sputnik France
La coalition dirigée par les USA frappe l'armée syrienne
Le Commandement central américain a admis dans un communiqué avoir frappé les positions de l'armée syrienne, mais a déclaré que les avions de la coalition ne ciblaient pourtant pas les forces gouvernementales et visaient les terroristes de Daech.

Selon le CENTCOM, «Les forces de la coalition croyaient frapper les positions de Daech qu'elles avaient essayé de localiser pendant longtemps avant la frappe » et l'opération a été suspendue lorsque la Russie leur a signalé que le personnel et les véhicules de l'armée syrienne avaient pu être frappés.

Après l'annonce du ministère russe de la Défense sur la présence des troupes gouvernementales syriennes dans la zone frappée, le Commandement central américain a affirmé cesser les frappes aériennes de la coalition dans la province de Deir ez-Zor.

Maria Zakharova - Sputnik France
Moscou accuse les États-Unis de soutenir Daech
Suite aux frappes des forces de la coalition internationale sur l'armée syrienne, la Russie a décidé de convoquer une réunion d'urgence du Conseil de sécurité des Nations unies, a annoncé samedi soir la porte-parole de la diplomatie russe Maria Zakharova.

«Le représentant permanent de la Russie auprès de l'Onu a reçu l'ordre de convoquer d'urgence le Conseil de sécurité sur cette question », a expliqué la haute diplomate.

Plus tôt dans la journée de samedi, le porte-parole du ministère russe de la Défense Igor Konachenkov avait annoncé que l'aviation de la coalition internationale anti-Daech avait réalisé quatre frappes contre les forces de l'armée syrienne régulière encerclées dans la région de Der-ez-Zor par les extrémistes de l'organisation terroriste Daech. Le raid aérien a coûté la vie à 62 militaires et a fait une centaine de blessés.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала