Rendez-leur leur enfance: pourquoi l’éducation est cruciale pour les enfants réfugiés

© AP Photo / Lefteris PitarakisIn this Thursday, June 2, 2016 photo, Mohammed, a Syrian refugee child works at a clothing workshop in Gaziantep, southeastern Turkey
In this Thursday, June 2, 2016 photo, Mohammed, a Syrian refugee child works at a clothing workshop in Gaziantep, southeastern Turkey - Sputnik Afrique
L’afflux de réfugiés ne cesse de susciter des polémiques, mais aucun problème ne semble encore résolu. L’un des principaux, celui de l'éducation des enfants réfugiés, devrait pourtant constituer une priorité.
Enfants-réfugiés - Sputnik Afrique
Sauver les réfugiés de la faim, c’est très simple!

Une année s’est écoulée depuis la publication de la photo d’Aylan Kurdi qui a fait beaucoup parler de la crise migratoire, mais un an plus tard, cette crise n'a toujours pas été résolue. Aujourd’hui, sur les 65,3 millions de personnes qui ont été obligées de fuir leur maison partout dans le monde, 21,3 millions sont réfugiées, pour moitié des enfants.

Les enfants, qui constituent l’une des catégories les plus vulnérables parmi les réfugiés, sont contraints de relever de nombreux défis comme des traumatismes, le manque de services médicaux de base et l'absence d’accès à l’éducation, l’une des priorités pour Save the Children, une organisation qui défend les droits de l'enfant à travers le monde.

« Nous devons leur rendre leur enfance », estime la présidente de l’organisation, Carolyn Miles. « Et l’éducation est essentielle pour cela. Il n’est pas suffisant de réclamer qu’ils aient un toit et de la nourriture, nous devons les réintroduire dans les écoles. »

Une thérapie pour redonner le goût de la vie aux enfants réfugiés - Sputnik Afrique
Une thérapie pour redonner le goût de la vie aux enfants réfugiés

Outre cultiver les capacités indispensables chez ces enfants réfugiés, l’éducation est l’un des meilleurs moyens pour leur redonner un sentiment de normalité, vu que la plupart des enfants nés en Syrie ces cinq dernières années n’ont connu que la guerre, poursuit-elle.

Son initiative est largement soutenue et de nombreux haut responsables européens en charge des réfugiés, dont Filippo Grandi, spécialiste des questions de migration auprès de l’Onu, s’accordent sur le fait que cette crise, bien que de caractère humanitaire, ne peut pas être résolue uniquement par des moyens humanitaires.

Ainsi, Save the Children a exhorté lundi les pays du monde à se focaliser spécifiquement sur le problème de l'éducation chez les enfants réfugiés lors du sommet de l’Onu consacré à la migration. Concrètement, l’initiative vise à faire en sorte qu’aucun enfant ne manque l’école plus de 30 jours.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала