Oups, le PM suédois se trompe d’agresseur! «Pas de menace directe de la part de la Russie»

Le déploiement de militaires suédois sur l’île n’est aucunement lié à une énième menace russe. Cela a été officiellement confirmé.

Le premier ministre suédois Stefan Löfven a démenti les informations selon lesquelles la décision de déployer des troupes sur l’île de Gotland, située en mer Baltique, était une réaction à la menace croissante de la part de la Russie.

Auparavant, le journal suédois Dagens nyheter avait relaté que la Suède redoutait de nouveau une menace russe, mais les détails étaient classés « top secret », le journal soulignant que cela avait été justifié par le retour de l'armée suédoise sur l'île de Gotland. M. Löfven a déclaré que ces informations ne correspondaient pas à la réalité.

Vladimir Poutine - Sputnik Afrique
Cette menace russe fantôme qui fait trembler la Suède

« J’en ai déjà parlé et je réaffirme qu’il n’y a pas de menace directe à la Suède de la part de la Russie », a déclaré le premier ministre dans une interview accordée à l’agence TT.

La semaine dernière, on a appris que l'armée suédoise allait revenir, après plusieurs années d'absence, sur l'île de Gotland, au large de la Suède dans la mer Baltique. Cela arrivera notamment non pas en 2018, comme prévu initialement, mais d'ici l'été 2017. Le ministre suédois de la Défense Peter Hultqvist a souligné qu’il n’y avait pas de menace d’une attaque.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала