La gaffe! Pyongyang dévoile tous ses 28 sites Internet par erreur

site de l'université Kim Il Sung
site de l'université Kim Il Sung - Sputnik France
L’Internet nord-coréen, qui est toujours inaccessible aux internautes du reste du monde, a par erreur ouvert ses portes au monde pour quelques heures.

Le spécialiste de la sécurité de l’application de taxi Uber Matthew Bryant a découvert que le 20 septembre la Corée du Nord a par erreur ouvert l’accès à tous ses sites du domaine national de premier niveau « .kp ». Il se trouve qu’il n’y en a en tout et partout que 28.

l'agence centrale de presse nord-coréenne
l'agence centrale de presse nord-coréenne   - Sputnik France
l'agence centrale de presse nord-coréenne

Selon M. Bryant, la cause de cette « fuite » est le changement de configuration d’un des serveurs DNS nord-coréens. Le changement a été détecté par le projet TLDR, conçu par Matthew Bryant pour analyser toutes les modifications des réglages DNS toutes les deux heures. Le mécanisme a détecté la demande au serveur ns2.kptc.kp contrôlé par le consortium national nord-coréen de la Poste et des Télécommunications, le seul opérateur des réseaux 3G en Corée du Nord.

​M. Bryant a découvert la liste de tous les sites de la Corée du Nord, au nombre de 28. Selon le spécialiste, seule une partie des sites était accessible.

site de l'université Kim Il Sung
site de l'université Kim Il Sung - Sputnik France
site de l'université Kim Il Sung

Parmi les sites accessibles, il y avait celui de la compagnie aérienne nationale Air Koryo, qui ne permet pas d’acheter un billet d’avion depuis Pyongyang sans retour. Le site gnu.rep.kp appartient à la station radio nationale baptisée « La Grande unité nationale ». Il y a également un site de recettes nord-coréennes, celui de l’université Kim Il-sung à Pyongyang, et le portail de l’agence de presse nationale KCNA.

le site Web de la Corée du Nord
le site Web de la Corée du Nord - Sputnik France
le site Web de la Corée du Nord

Selon l’expert en télécommunications nknetobserver, l’Internet nord-coréen compte 1 024 adresses IP.

La Corée du Nord a sa propre modification fermée d’Internet, Kwangmyong, qui est basée sur un logiciel illégal de Microsoft.

Le fonds de soins aux personnes âgées coréenne
Le fonds de soins aux personnes âgées coréenne - Sputnik France
Le fonds de soins aux personnes âgées coréenne

 

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала