Un «fromage qui pue» de 3000 ans découvert au Danemark

Un pot d'argile découvert par des archéologues dans le Jutland recèlerait les secrets d’un cuisinier malheureux.

L'archéologue Kaj Rasmussen du Musée de Silkeborg a été très heureux de découvrir un pot de l'Âge de bronze extrêmement bien conservé dans ce qui était autrefois une mine à ciel ouvert. Mais sa joie a encore bondi quand il a découvert que le pot gardait les restes d'une substance brûlée dans son intérieur.

​« Normalement, vous trouvez des dépôts noirs dans les restes de pots qui sont généralement des fragments carbonisés de blé ou de graines. Mais là, nous avons trouvé une croûte blanc-jaune que nous n'avions jamais vue auparavant », a déclaré M. Rasmussen, cité par The Local.

Des cœurs et d'autres organes conservés dans un charnier de la guerre civile espagnole - Sputnik Afrique
Des cœurs et d'autres organes conservés dans un charnier de la guerre civile espagnole
L'équipe a procédé à une analyse et a été surpris d'apprendre que la matière était probablement de la graisse bovine.

Les chercheurs ont sans doute découvert le résultat d'un échec de cuisson vieux de 3 000 ans.

La graisse pourrait être le produit de traces de caillés utilisés lors de la production de fromage dur traditionnel. Il a été brûlé et devait avoir une odeur terrible, et c'est pour cela que le pot a été jeté dehors, ce qui lui a permis de se conserver à merveille.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала