Loi autorisant des poursuites contre Riyad: Obama oppose son veto

Une loi autorisant les victimes des attentats du 11 septembre à lancer des poursuites contre l'Arabie saoudite a été bloquée par le président américain. Pourquoi Obama a-t-il adopté une telle mesure?

Le président américain Barack Obama a opposé vendredi son veto à une loi visant à autoriser les proches des victimes du 11 septembre à poursuivre l'Arabie saoudite.

Les attentats du 11 septembre 2001 aux Etats-Unis - Sputnik Afrique
Les pays du Golfe refusent l'étiquette de "sponsors du terrorisme"
Le président américain a souligné que cette loi « aurait un impact néfaste sur la sécurité nationale des États-Unis ».

La Maison Blanche estime que le texte affaiblirait le principe d'immunité qui protège les États (et leurs diplomates) de poursuites judiciaires et risque, par un effet boomerang, d'exposer les États-Unis à des poursuites devant divers tribunaux à travers le monde, indique l'AFP.

Mais les défenseurs du « Justice Against Sponsors of Terrorism Act » insistent sur la nécessité pour les victimes des attentats du 11 septembre de pouvoir réclamer justice et affirment que l'opposition de l'administration Obama est avant tout liée à la crainte de provoquer la colère de Riyad.

Barack Obama - Sputnik Afrique
Obama, Nobel de la paix et recordman de vente d’armes à l’Arabie saoudite
Si les deux tiers des élus se rassemblent derrière le texte, ils pourront surmonter le veto présidentiel et la loi entrera alors en vigueur. Depuis son arrivée au pouvoir en 2009, aucun veto d'Obama n'a jamais été rejeté.

Quinze des 19 auteurs des attentats du 11 septembre à New York et Washington étaient Saoudiens. L'attaque a été commanditée par Al-Qaïda et aucune enquête américaine n'a jusqu'à présent conclu à un soutien des autorités saoudiennes. Une commission du Congrès américain a rendu public en juillet un passage longtemps resté secret du rapport d'enquête officiel de 2002 sur les attentats qui examinait d'éventuels liens entre les auteurs des attaques qui ont fait près de 3.000 morts et les autorités saoudiennes.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала