Le Vatican durcit les règles de reconnaissance d’un miracle

Il est désormais plus difficile de reconnaître comme saint l’auteur d’un miracle présumé. Au bout de trois examens de suite sans confirmation, le miracle ne pourra plus être présenté à la commission ad hoc.

Le Saint-Siège a publié un nouveau règlement relatif à l'examen des miracles dont la reconnaissance est nécessaire avant une béatification ou une canonisation.

Pape François - Sputnik Afrique
Le Pape François, une personnalité unique
Le pape François souhaite rendre ainsi le processus de canonisation plus strict, pour éviter les scandales liés à la rétribution des experts chargés d'analyser la guérison présumée miraculeuse attribuée à l'intercession d'un futur saint ou bienheureux.

Chaque guérison qu'on juge miraculeuse, attribuée à l'intercession d'un candidat à la canonisation ou béatification, doit être examinée par deux médecins choisis sur une liste établie par la Congrégation des causes des saints.

Le nouveau règlement limite en outre à trois le nombre d'examens successifs d'un même miracle. Après trois refus, il ne pourra plus être réexaminé.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала