Londres accuse Moscou sur la Syrie: l’hôpital qui se moque de la charité

© Sputnik . Evgeni Odinokov / Aller dans la banque de photosMaria Zakharova
Maria Zakharova - Sputnik Afrique
Le ministre britannique des Affaires étrangères Boris Johnson a de nouveau accusé la Russie de faire traîner la guerre en Syrie et de détériorer la situation dans le pays. Une déclaration éhontée qui n’a pas manqué de faire réagir le porte-parole officiel du ministère russe des Affaires étrangères Maria Zakharova…

Dans une interview accordée à la BBC, le ministre britannique des Affaires étrangères Boris Johnson a déclaré que la Russie était « coupable de faire traîner cette guerre (en Syrie, ndlr.) et de la rendre encore plus horrible ».

Maria Zakharova n'a pas manqué de réagir à ces accusations à l'encontre de la Russie.

« Tout est correct, à l'exception de deux mots : au lieu de "la Russie" il faut dire "le Royaume-Uni", au lieu de "la Syrie" — "l'Irak" », a écrit Maria Zakharova sur sa page de Facebook, en référence à l'invasion de l'Irak à laquelle participait le Royaume-Uni et qui est à la racine de la plupart des maux de la région.

Boris Johnson a également accusé la Russie d'avoir attaqué le convoi onusien près d'Alep, tout en oubliant qu'il n'y avait aucune preuve concrète contre Moscou, et que le Royaume-Uni, en tant que membre de la coalition internationale, est au minimum complice des frappes sur les positions des forces gouvernementales syriennes.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала