Moins d'impôts pour plus de croissance: retour aux recettes de l'avant-2008

© AFP 2022 Ernesto BenavidesDollars US
Dollars US - Sputnik Afrique
Pour la première fois depuis le début de la crise financière de 2008-2009 les gouvernements des pays développés baissent les impôts pour soutenir la croissance.

Le premier suivi fiscal de l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) prévoit une réduction de l'impôt sur les revenus et les particuliers. Le rapport note également une tendance à la baisse de la fiscalité pour les entreprises. Par contre les taxes d'accise, de consommation et les redevances écologiques augmentent.

En 2 014, la charge fiscale moyenne dans les pays de l'OCDE atteignait 34,4 % du PIB: un record. En cinq ans la plus grande hausse a été constatée au Danemark, en Islande, au Portugal et en France, alors que les charges fiscales ont baissé au Royaume-Uni, au Luxembourg et dans les pays scandinaves.

Selon l'OCDE, depuis un an les plus grandes réformes ont été entreprises par l'Autriche, la Belgique, les Pays-Bas, le Japon, la Norvège, la Grèce et l'Espagne. Dans une certaine mesure elles ont été provoquées par l'implémentation de nouvelles règles de lutte contre l'évasion fiscale et l'érosion de la base fiscale. Une réduction des impôts pour les entreprises est attendue dans 14 pays dont les USA, l'Irlande et les Pays-Bas (en moyenne les impôts ont diminué de 32 à 25 % en 15 ans). Dans le même temps plusieurs pays (Royaume-Uni, Pologne, Australie) ont élargi leur base fiscale.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала