Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Le radar russe n’a enregistré aucun objet à l’origine du crash du MH17

© AFP 2021 Dominique FagetLe lieu du crash du Boeing malaisien dans le Donbass
Le lieu du crash du Boeing malaisien dans le Donbass - Sputnik France
S'abonner
La Russie a présenté ses données radar du lieu du crash du MH17, révélant qu'aucun objet, possiblement à l'origine du crash, n'avait été enregistré. Le ministère russe de la Défense indique que l'Ukraine s'abstient de présenter des données permettant de poursuivre une enquête objective sur la catastrophe.

Aucun objet possiblement à l'origine du crash du MH17 n'a été aperçu dans la zone de la catastrophe, a déclaré un responsable de l'organisation scientifique et technique « Usine électromécanique Lianozovsky » Victor Mescheryakov.

« Le radar n'a enregistré aucun objet aérien étranger près de l'avion malaisien. Deux appareils civils aux numéros 1775 et 4722 font l'exception. Le premier a croisé l'avion malaisien bien avant de la catastrophe et le deuxième était situé à plus de 30 kilomètres de lui. Jusqu'au moment du crash de l'avion nous observons une absence d'objets étrangers », a déclaré Victor Mescheryakov.

Доклад Совета безопасности Нидерландов по причинам крушения Boeing 777 - Sputnik France
Almaz-Anteï présente de nouvelles données dans l’enquête sur le vol MH17
L'Ukraine s'abstient de présenter des données permettant de poursuivre une enquête objective sur la catastrophe du MH17, tout en menant l'enquête dans une mauvaise direction, indique le porte-parole du ministère russe de la Défense, le général Igor Konachenkov.

« Aujourd'hui, en tant que membre du groupe d'enquête conjoint, l'Ukraine s'abstient de présenter des données et manipule le cours de l'enquête qui va dans une mauvaise direction. À partir de données contradictoires sur les éléments affectant l'avion, on arrive à une identification erronée sur le type de missile et, en conséquence, du lieu du tir », a indiqué le porte-parole du ministère russe.

Le Boeing 777 de Malaysia Airlines reliant Amsterdam à Kuala Lumpur s'était écrasé le 17 juillet 2014 dans la région ukrainienne de Donetsk dans des circonstances encore obscures. Les 298 personnes se trouvant à bord de l'avion ont péri. L'enquête sur la catastrophe est menée par un groupe conjoint composé des experts néerlandais, australiens, ukrainiens, belges et malaisiens.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала