L’US Army, la meilleure au monde? Faux

Les forces armées des États-Unis ne sont capables que de «tuer et détruire». Elles ne parviennent pas à atteindre des objectifs politiques et, de ce fait, ne peuvent pas s’attribuer le titre de meilleure armée du monde.

Intervenant cette année au Congrès américain, le président américain Barack Obama a qualifié l’armée américaine de « force de combat la plus puissante de toute l’histoire ». En 2001, une déclaration similaire avait été faite par George W. Bush.

« Au cours des années écoulées entre ces deux échantillons de rhétorique pompeuse, les États-Unis ont participé à neuf conflits. Et voilà le record établi par cette force de combat la plus puissante de l’histoire des États-Unis : zéro côté victoires, deux défaites et sept "nulles" », écrit Nick Turse dans le quotidien The Nation.

Il invoque les données « accablantes » fournies par le Commandement américain des opérations spéciales (SOCOM). Ce dernier a analysé les conflits impliquant les États-Unis au cours des 100 dernières années et dont beaucoup étaient même ignorés du public.

La conclusion majeure tirée de ce rapport du SOCOM réside dans le fait que de nombreux conflits passent à jamais dans ce qu’on appelle la « zone grise », un état entre la paix et la guerre.

Un soldat de l'armée US - Sputnik France
L'armée américaine perd la guerre… contre la graisse
Le colonel de l’armée US à la retraite et professeur d’histoire Andrew Bacevich signale dans son commentaire des données du SOCOM qu’en règle générale ceux qui, comme Hillary Clinton, prétendent que les États-Unis possèdent les « plus grandes forces armées » sont muets sur les résultats réels des invasions américaines.

« Nous avons démontré que nous ne pouvons pas atteindre des objectifs politiques d’une manière convaincante et par des moyens acceptables. C’est un fait établi », estime M.Bacevich.

« Nous pouvons tuer, nous pouvons détruire, mais nous n’accomplissons pas les tâches politiques fixées », ajoute-t-il.

Los activistas celebran la legalización del matrimonio entre personas del mismo sexo en la asamblea de la Ciudad de México - Sputnik France
Avec l’arrivée des transgenres, l’armée américaine se marginalise
L’Irak est un des meilleurs exemples en ce sens. En 2003, le secrétaire à la Défense de l’époque, Donald Rumsfeld, a énuméré les objectifs poursuivis par Washington en Irak : défendre les citoyens américains, détruire les armes irakiennes d’extermination massive, libérer le peuple irakien.

Cependant l’arme d’extermination massive n’a pas été détruite pour la « raison évidente qu’il n’y en avait pas. « La libération du peuple irakien » a abouti à la mort d’un nombre immense de ses représentants  quant à la défense des Américains, à présent ils se sentent beaucoup plus vulnérables face à la menace terroriste qu’au lendemain des attaques terroristes du 11 septembre, conclut l’auteur de l’article.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».


Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала