Les USA pourraient utiliser les terroristes pour lutter contre Assad

© Sputnik / Aller dans la banque de photosLe chef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov
Le chef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov - Sputnik France
Moscou n'exclut pas que les Etats-Unis aient l'intention d'utiliser les terroristes pour lutter contre le président syrien Bachar al-Assad.

Les États-Unis pourraient utiliser les terroristes pour lutter contre le président syrien Bachar al-Assad en Syrie, a déclaré vendredi le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov.

Damaged buildings are seen through a door at al-Ezaa frontline in Aleppo, March 2, 2015. - Sputnik France
Qui a livré des missiles antichars à al-Nosra? N’importe qui mais pas Washington!

« Les États-Unis se sont engagés à distinguer l'opposition modérée des terroristes lors des discussions du Groupe international de soutien à la Syrie. Nous avons de plus en plus de raisons de croire que leur plan a toujours été d'épargner le Front al-Nosra pour l'éventuelle réalisation du "plan B" prévoyant de renverser le régime syrien », a indiqué M.Lavrov à la chaîne de télévision BBC World.

Selon le ministre, Washington a qualifié de prioritaire les efforts visant à distinguer l'opposition du groupe terroriste Front al-Nosra.

« Les États-Unis ne l'ont pas fait malgré toutes les promesses », a ajouté le chef de la diplomatie russe.

La Russie n'a toujours pas reçu d'explications de Washington sur le soutien exprimé au Front al-Nosra par le Haut Comité des négociations (HCN), une coalition d'opposants politiques et de groupes armés syriens formée en décembre 2015 en Arabie saoudite.

Le secrétaire d'État américain John Kerry « ne m'a jamais donné aucune explication à ce sujet », a noté le ministre russe.

Освобожденный район Рамусе на юге Алеппо - Sputnik France
Neuf quartiers d’Alep sous le feu nourri des terroristes
Qui plus est, de nouveaux groupes armés rejoignent le Front al-Nosra en Syrie ce qui complique la lutte contre les terroristes.

« Le problème de la situation autour d'Alep est que les États-Unis et la coalition internationale ne peuvent pas et refusent de distinguer l'opposition du Front al-Nosra et des terroristes qui l'ont rejoint. Nous voyons qu'il y a de plus en plus de groupes armés qui combattent aux côtés du Front al-Nosra. Chaque fois que nous frappons le Front al-Nosra, on nous dit qu'il ne faut pas le faire, parce qu'il y a des gens bien à leurs côtés », a précisé le chef de la diplomatie.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

 

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала