Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Armes, esclaves, drogues… Facebook lance sa plateforme de commerce électronique

S'abonner
Inondé d’offres d’armes, de stupéfiants et même de trafiquants d’êtres humains, la plateforme de commerce électronique de Facebook, Marketplace, s’est rapidement transformée en vaste marché noir.

Le 3 octobre, Facebook a lancé sa nouvelle plateforme de commerce électronique, Marketplace. Dans un avenir proche elle sera adaptée à tous les appareils iOS et Android aux Etats-Unis, au Royaume-Uni, en Australie et en Nouvelle-Zélande. Plus tard, l'application sera mise en route dans d'autres pays.

​Les marchandises sont classées par catégories et prix. En outre, le service montre des articles mis en vente par des utilisateurs à proximité. Cependant, dès les premiers jours, à la surprise des utilisateurs ordinaires, la plateforme, inondée par des offres d'armes et de stupéfiants, n'était guère différente d'un tableau d'affichages destiné au marché noir.

​Il y avait même une annonce avec la photo d'une femme nue portant le statut « vendu ». En outre, on trouvait un tas de commentaires racistes et homophobes.

​Selon Mary Ku, directrice de la gestion des produits chez Facebook, un problème technique n'a pas permis au système de détecter les annonces qui ne respectaient pas les règles du réseau social. C'est suite à cet indicent que des postes aussi choquants n'ont pas été éliminés immédiatement.

 

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала