Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Le Terminator plaque Donald Trump

© Sputnik . Руслан Кривобок / Aller dans la banque de photosArnold Schwarzenegger
Arnold Schwarzenegger - Sputnik France
S'abonner
Dans la foulée d’un énième scandale retentissant, Arnold Schwarzenegger a décidé de tourner le dos au candidat républicain Donald Trump, qui semble perdre de plus de plus d’appuis au sein de son propre parti.

The Terminator - Sputnik France
Terminator vs police: rencontre inattendue dans le centre de Munich
En bon républicain, Arnold Schwarzenegger dit niet à Donald Trump suite au scandale provoqué par la diffusion d'une vidéo tournée en 2005 dans laquelle le milliardaire profère des obscénités au sujet des femmes.

« Pour la première fois depuis 1983, l'année où j'ai été naturalisé américain, je ne vais pas voter pour le candidat républicain à la présidentielle. (…) Je suis fier d'être républicain, mais je suis plus beaucoup plus fier d'être Américain. Je tiens à rappeler à mes amis républicains que le devoir de chacun est de mettre les intérêts de son pays au-dessus des intérêts de son parti », a publié l'acteur sur sa page Facebook.

Rappelons que sur la vidéo de 2005, publiée par le Washington Post, on entend Donald Trump évoquer sa tentative de séduction d'une femme mariée et expliquer la liberté que l'on se voit accorder, si l'on est connu, de tripoter les femmes.

Ces images avaient été enregistrées quelques mois après le mariage de Donald Trump avec Melania, sa troisième femme. Dans un communiqué, cette dernière qualifie les mots de son mari « d'inacceptables et de blessants pour elle ».

Schwarzenegger se déguise en Terminator pour surprendre ses fans - Sputnik France
Schwarzenegger se déguise en Terminator pour surprendre ses fans
« Ils ne représentent pas l'homme que je connais. Il a le cœur et l'esprit d'un dirigeant. J'espère que les gens accepteront ses excuses, comme je l'ai fait, et qu'ils se concentreront sur les problèmes auxquels doivent faire face notre nation et le monde. »

Plus de 60 dirigeants républicains de premier plan ont vivement condamné les propos de Donald Trump, dont Paul Ryan, le président de la Chambre des représentants et John McCain, candidat aux élections présidentielles de 2008. Plus d'une vingtaine de membres du parti ont même appelé le magnat immobilier à se retirer de la course. Dans l'histoire politique américaine, il n'y aucun exemple d'un parti remplaçant son candidat à l'élection présidentielle si peu de temps avant le scrutin.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала