Galaxy Note 7 banni à bord des avions: le monde emboîte lentement le pas

© REUTERS / Kim Hong-Ji/FileA model poses for photographs with a Galaxy Note 7 new smartphone during its launching ceremony in Seoul, South Korea, August 11, 2016.
A model poses for photographs with a Galaxy Note 7 new smartphone during its launching ceremony in Seoul, South Korea, August 11, 2016. - Sputnik France
La liste des pays ayant interdit d’accepter les Galaxy Note 7 de Samsung à bord des avions se rallonge. Alors qu’elle compte déjà au moins treize pays, voilà que le Japon prend le relais.

Samsung Galaxy Note 7 - Sputnik France
Le Galaxy Note 7 fait exploser… la Toile!
Le dernier né de Samsung n'est définitivement pas le bienvenu à bord d'avions. Après les États-Unis qui ont été les premiers à bannir le scandaleux smartphone des vols, de nombreux pays à travers le monde ont pris des initiatives similaires. Aujourd'hui, à cette longue liste où figurent déjà, outre les États-Unis, l'Italie, l'Allemagne, l'Autriche la Finlande, le Canada, le Singapour, l'Australie, la Nouvelle Zélande, les Philippins, la Malaisie, l'Indonésie et Israël… s'ajoute maintenant le Japon.

Début septembre déjà les autorités nippones avaient recommandé aux passagers de ne pas allumer leur Note 7. Désormais, ils ne pourront le transporter ni sur eux, ni dans leurs bagages en soute ou en cabine, selon les injonctions du gouvernement aux compagnies aériennes, a indiqué lundi à l'AFP un porte-parole du ministère.

ANA Holdings et Japan Airlines (JAL) se sont aussitôt exécutées, informant leurs clients de ces nouvelles consignes sur leur site internet. « Nous demanderons à tout passager (porteur d'un Note 7) de renoncer à embarquer ou nous lui confisquerons son téléphone, nous agirons au cas par cas », a expliqué un représentant de JAL.

Le nombre de personnes affectées devrait cependant être limité dans l'archipel, où le Note 7 n'a pas été commercialisé.

Galaxy Note 7: des pertes à hauteur de 6,2 mds USD pour Samsung - Sputnik France
Galaxy Note 7: des pertes à hauteur de 6,2 mds USD pour Samsung
Deux mois après le lancement de l'appareil dans le monde, le géant sud-coréen Samsung en a arrêté la semaine dernière la production et les ventes en raison de défauts susceptibles de provoquer une explosion. Il a également enjoint à tous les propriétaires de cette « phablette » (modèle intermédiaire entre le smartphone et la tablette) de cesser immédiatement de s'en servir.

 

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

 

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала