La Turquie veut créer une zone de sécurité en Irak

© AP Photo / Khalid MohammedArmée irakienne
Armée irakienne - Sputnik France
Redoutant un afflux de réfugiés, Ankara songe à créer une zone de sécurité de 10 km qui permettra en outre d’éviter l’arrivée de terroristes sur le sol turc.

La Turquie envisage de créer une zone tampon de 10 km dans les régions frontalières de l'Irak, annonce le quotidien turc Milliyet. L'administration américaine est informée de ces projets.

Iraqi forces gather in the area of al-Shourah, some 45 kms south of Mosul, as they advance towards the city to retake it from the Islamic State (IS) group jihadists, on October 17, 2016. - Sputnik France
La libération de Mossoul pourrait changer la donne en Irak
Après le début de l'opération terrestre visant à libérer la ville irakienne de Mossoul des terroristes de Daech, le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) a averti que jusqu'à 100 000 Irakiens pourraient quitter le pays pour s'installer en Syrie et en Turquie.

A l'instar de la Syrie, la Turquie songe à créer une zone de sécurité de 10 km pour faire face à une éventuelle vague de réfugiés de l'Irak et pour empêcher la pénétration de combattants de l'Etat islamique en territoire turc.

Ces activités turques seront légitimes, selon le journal, car le parlement a autorisé les forces armées à réaliser des opérations transfrontalières en Irak et en Syrie. En outre, d'après la source, ces mesures seront fondées sur le droit international.

La sécurité à la frontière avec l'Irak sera également renforcée. Des unités militaires supplémentaires ont déjà été expédiées dans les régions frontalières.

Mossoul - Sputnik France
La Turquie mise à l'écart de l'opération de Mossoul
Quels que soient les résultats des pourparlers turco-irakiens, la Turquie n'abandonnera pas la base militaire de Bachiqa, dans la région de Mossoul, où sont déployés des centaines de soldats turcs qui ont officiellement pour mission d'entraîner des volontaires sunnites en vue d'une reconquête du bastion irakien de l'EI. Les autorités de Bagdad ont plusieurs fois exigé le retrait des militaires turcs de la base. Ankara promet de les y maintenir tant que Daech restera actif dans la région.

L'opération de libération de Mossoul, deuxième ville irakienne contrôlée par l'EI depuis deux ans, a été lancée le 17 octobre. Outre les forces irakiennes, elle engage des formations kurdes et la coalition antiterroriste internationale.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала