Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

La taille de la pierre: révolution ou hasard de l'évolution?

© Photo PixabayLa taille de la pierre: révolution ou hasard de l'évolution?
La taille de la pierre: révolution ou hasard de l'évolution? - Sputnik France
S'abonner
Sans le savoir, les sapajous à barbe du Brésil ont permis à une équipe de chercheurs brésiliens et britanniques de réfuter l'un des principaux mythes concernant l'origine de l'homme.

D'après les résultats de leur étude, parus dans le magazine Nature, les singes hominidés ne sont pas les seuls à obtenir des pierres similaires à un outil de travail: les autres espèces de primates le font également.

Homo Floresiensis - Sputnik France
Les «hobbits» exterminés par l'Homo sapiens?
En particulier, les sapajous à barbe brésiliens savent créer des outils de travail en frappant une pierre contre une autre pour obtenir des fragments taillés de galet faisant penser aux outils primitifs des ancêtres de l'homme.

Toutefois, les spécialistes n'ont pas encore réussi à déterminer pourquoi les sapajous à barbe brésiliens avaient besoin de pierres taillées: en effet, ils n'en font rien ensuite.

Les primates s'intéressaient visiblement aux sels et aux microéléments contenus en grand nombre à l'intérieur des pierres qu'ils frappaient, et non aux "outils de travail" potentiels. D'où l'éventualité que certaines trouvailles considérées jusqu'à présent comme des traces d'évolution de l'homme puissent être en fait de simples "déchets de production".

Volcan - Sputnik France
Les volcans d’Éthiopie à l'origine de l'homme moderne?
Les chercheurs indiquent que cette découverte ne signifie pas que les premiers outils de travail trouvés dans les anciennes roches dans l'Est de l'Afrique n'ont pas été fabriqués par l'ancêtre de l'homme.

"Mais cela nous pousse à réfléchir à la manière dont est apparue la tradition de fabriquer des outils de travail et fait douter que leur création ait nécessité un niveau élevé de développement cognitif et une anatomie particulière des mains", a déclaré Tomos Proffitt de l'université d'Oxford.

Les opinions exprimées dans ce contenu n'engagent que la responsabilité de l'auteur.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала