L’alcool est désormais banni en Irak

Le parlement irakien a imposé aujourd’hui l’interdiction de vendre, d’importer et de fabriquer de l’alcool dans tout le pays.

Bien que la consommation d'alcool soit interdite par l'islam, trouver des boissons alcoolisées n'était pas auparavant une tâche bien difficile à Bagdad, qui compte des petites boutiques spécialisées.

Toutefois, le parlement irakien a voté samedi 22 octobre une loi interdisant la vente, l'importation et la production d'alcool, une décision inattendue qui risque de mettre en colère certaines minorités du pays mais qui ravira d'influents partis religieux.

« Toute violation sera punie d'une amende de 10 à 25 millions de dinars (7 300 à 18 000 d'euros) », a précisé un député du parlement en indiquant qu'il contesterait ce texte devant la Cour fédérale.

Bière - Sputnik France
Ce produit qui pourrait remplacer l’alcool d’ici 30 à 40 ans
Les partisans de l'interdiction affirment que celle-ci était justifiée par la Constitution, qui proscrit, selon eux, toute loi en contradiction avec les préceptes de l'islam.

Les détracteurs de la loi déclarent qu'elle viole le droit constitutionnel à la liberté de croyance de minorités comme les chrétiens religieux qui habitent Irak.

Ils ont promis de saisir le tribunal d'une plainte contre la nouvelle loi.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала