L’Allemagne s’oppose à de nouvelles sanctions antirusses

© REUTERS / John Vizcainoministre allemand des Affaires étrangères Frank-Walter Steinmeier.
ministre allemand des Affaires étrangères Frank-Walter Steinmeier. - Sputnik France
Face au conflit qui bat son plein à Alep, le ministre allemand des Affaires étrangères Frank-Walter Steinmeier soutient la décision de l’Union européenne de ne pas imposer de nouvelles sanctions contre la Russie, vu la crise humanitaire ravageant la Syrie.

Abdul Kader al-Zuebi - Sputnik France
«Je préfère rentrer à Alep que rester dans ce "misérable" Royaume-Uni»
Après un court cessez-le-feu, la ville syrienne d'Alep est à nouveau en proie à un conflit. Bien que certains hauts responsables européens appellent à imposer de nouvelles sanctions contre la Russie, selon eux une partie prenante du conflit, le ministre allemand des Affaires étrangères approuve la décision de l'UE, adoptée lors de son dernier sommet, de s'en abstenir pour le moment.

« Une telle décision pourrait sans doute faire la une des journaux du matin. Cependant, cela n'aidera pas les gens », a-t-il souligné dans une interview accordée à la chaîne allemande ARD.

« L'essentiel, poursuit-il, est de mettre sur pied des corridors humanitaires autour de la métropole d'Alep et de parvenir à un cessez-le-feu durable. À cet égard, les négociations tenues à Lausanne, parallèles au sommet de l'UE, revêtent elles aussi une grande importance. »

Ainsi, d'après M. Steinmeier, de nouvelles sanctions contre la Russie n'aideront pas les Syriens, l'effet escompté n'étant pas accessible à court terme.

Le départ des combattants d’Alep - Sputnik France
La vérité sur les couloirs humanitaires à Alep
Rappelons que la trêve a duré du 20 au 22 octobre à Alep. Neuf couloirs humanitaires avaient été mis en place, dont six réservés aux résidents civils et deux aux combattants bloqués dans la partie est de la ville.

Mardi 18 octobre, les forces aériennes russes et syriennes ont suspendu leurs frappes à Alep, en Syrie, soit avant la date prévue, pour assurer la préparation d'une pause humanitaire. Or, les terroristes du Front Al-Nosra ont tiré sur les habitants d'Alep rassemblés près de l'entrée d'un couloir humanitaire dans le quartier de Bustan al-Qasr. En outre, les extrémistes ont exécuté publiquement 14 représentants des autorités locales, en guise de punition pour avoir appelé à quitter les quartiers contrôlés par les groupes armés.

Selon différentes estimations, jusqu'à 7 000 djihadistes de différents groupes armés sont retranchés dans l'est d'Alep.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала